1,6 million d'abonnés à la fibre optique en France, mais ça grimpe

Pour atteindre les objectifs du plan Très Haut Débit, il va falloir mettre les bouchées doubles. Car pour l’heure, selon le régulateur français des télécoms, on dénombrait 4,5 millions d’abonnements au très haut débit (+35%) à la fin du 1er trimestre.

Et parmi ces abonnements, 1,6 million portait sur des forfaits en fibre optique de bout en bout (FTTH). C’est peu encore à l’échelle de l’ensemble des abonnements à Internet en France (27 millions environ).

6 millions de logements éligibles à la fibre

Toutefois, la croissance est bien au rendez-vous et forte : +53% sur un an. Autre chiffre illustrant la dynamique des déploiements : 160.000 abonnements FTTH de plus ont été souscrits par rapport au trimestre précédent.

 

La fibre intégrale n’est cependant pas le seul mode d’accès au très haut débit. L’Arcep souligne que la « modernisation des réseaux à terminaison en câble coaxial se poursuit ». Au 1er trimestre, environ 8,9 millions de logements étaient éligibles à des abonnements FttLA et HFC avec un débit supérieur ou égal à 30 Mbit/s.

Mais l’accent est d’abord mis sur le FTTH. Fin mars, 6 millions de logements étaient éligibles à ces offres (+ 37 % en un an). Cela représente 370.000 logements éligibles de plus en un trimestre (+7%). Sur ces 6 millions, 2,4 millions sont situés hors des zones très denses.

Pour l’Arcep, il s’agit de signaler que la fibre n’est pas réservée aux grandes villes. « Les déploiements FttH en zones moins denses (+ 255 000) ont été plus importants qu’en zones très denses (+ 149 000) » commente ainsi l’autorité.

Voir aussi notre page
Chiffres clés : les abonnés au haut et très haut débit en France

Go to Source