200 iPhone recyclés par heure avec le robot Daisy

Pour se donner une image plus verte, Apple lance comme tous les ans son opération greenwashing avec la publication de son rapport sur l’environnement et la sortie d’un robot dédié au démontage des iPhone.

Deux robots ont déjà été installés aux États-Unis et aux Pays-Bas (le siège européen de la firme pour la logistique) pour traiter des iPhone. (Crédit : Apple)

Habile communicant, Apple a publié une vidéo mettant en scène un robot sur une chaîne chargé de recycler des iPhone. Une mise en scène programmée avec la sortie du rapport 2018 de l’entreprise sur l’environnement où elle défend ses bonnes pratiques et résolutions dans ce domaine pour répondre aux attaques des organisations qui dénoncent son piètre engagement dans la protection de la planète, les conditions de production en Chine et l’obsolescence programmée de ses produits.

Les différentes pièces qui composent un iPhone. (Crédit Apple)

On apprend ainsi que le robot Daisy, le remplaçant du modèle Liam 2.0 présenté en 2016, démonte jusqu’à 200 mobiles par heure de type iPhone 5, 5S, SE, 6/6 Plus, 6S/6S Plus, et 7/7 Plus. Ce qui fait environ 18 secondes par smartphone selon son état (corrosion, vis bloquée, boitier abîmé). L’idée est d’éviter aux opérateurs humains des tâches répétitives – et surtout de les préserver de l’inhalation de certains matériaux toxiques lors du démontage – tout en récupérant des matériaux rares ou devenus onéreux comme le tungstène, le cobalt ou encore le cuivre. Ce qui est plus difficile quand les terminaux sont simplement déchiquetés. Le robot broie toutefois des éléments à la fin de son travail.

Plusieurs phases sont nécessaires pour démonter et récupérer les composants d’un iPhone. (Crédit : Apple)

Sur 100 000 smartphones recyclés, le robot Daisy serait capable, selon Apple, de récupérer 1 900 kg d’aluminium, 710 kg e cuivre, 93 kg de tungstène, 7,5 kg d’argent et 11 kg de métaux rares. 

Go to Source


bouton-devis