7 Français sur 10 reconnaissent utiliser leur smartphone au volant

7 Français sur 10 reconnaissent utiliser leur smartphone au volant

En 15 ans, le comportement des Français au volant a énormément changé et pas forcément en bien. Le dernier baromètre d’AXA prévention est loin d’être rassurant. En effet, le nombre de conducteurs utilisant leur téléphone sur la route continue de grimper.

Pourtant, en France, il est interdit de se servir de son smartphone en conduisant même lorsque le moteur est éteint. D’après l’article R412-6-1 du Code de la route, « l’utilisation du portable tenu en main en voiture ou à 2 roues, qu’il s’agisse d’un appel à l’oreille ou de l’envoi d’un SMS, est une infraction sanctionnée d’un PV avec une amende de 135 euros et un retrait de 3 points sur le permis. ».

46% des automobilistes français passent des appels en conduisant

Dans ces 70% de Français qui affirment utiliser leur smartphone au volant, 46% d’entre eux passent des appels. Pour rappel, ils ne représentaient que 22% en 2006. Cette étude d’AXA prévention nous apprend aussi qu’un quart des conducteurs sondés textotent ou lit un SMS au volant. Enfin, la moitié des automobilistes consultés avouent jeter un œil au GPS de leur smartphone. Du côté des 18-24 ans, 83% d’entre eux se servent de leur téléphone au volant.

AXA prévention précise qu’une « conversation téléphonique multiplie par 3 le risque d’accident », qu’ « écrire un SMS au volant augmente par 23 le risque d’accident » et qu’un « conducteur enregistre entre 30% et 50% d’informations en moins sur la route lorsqu’il est au téléphone ».