Adieu Google+, c’est à peine si on t’a utilisé

 

RIP, Google Plus ou +. Le service de réseau social de Google aurait dû initialement conserver les lumières allumées jusqu’en août. La découverte d’un nouveau bug est cependant venue bousculer le calendrier.

En décembre dernier, la firme annonçait la fermeture définitive de Google+ en avril et non plus en août. La faute à une faille de l’API qui rendait potentiellement accessibles les données personnelles (sexe, nom, courriel, profession…) de 52,5 millions de membres à des applications tierces connectées, même si la personne n’avait pas activé l’accès public à son profil.

Google+ ? Connais pas…

En clair, Google s’exposait à une lourde sanction potentielle au titre du RGPD. Un risque difficile à accepter pour un service à peine utilisé. Les internautes ont donc fait leurs adieux à Google plus, notamment sur Twitter.

Et visiblement, la vie sans Google+ semble assez facile à envisager. La disparition risque bien en effet de passer inaperçue pour la très grande majorité des internautes. Quoique… La fin du service suscite beaucoup de créativité.

#nymwars was what killed google for me

— angryearthling (@angryearthling) 2 avril 2019

« Au revoir, @GooglePlus. Nous t’avons à peine utilisé » tweete par exemple Killed by Google, qui suit les produits abandonnés de l’entreprise. Et cette liste s’est sérieusement allongée au fil des années. On se souviendra par exemple de Google Wave, un autre échec de Google dans le secteur des communications.

« Les dernières heures » a tweeté une personne, avec une photo de Muhammad Ali, Michael Jackson et Harambe, accompagnée du message « Viens nous rejoindre, Google Plus. » Pas sûr cependant que le service laisse un souvenir comparable.

The last hours…#GooglePlus pic.twitter.com/6KfblCPUod

— Jean-Valentin Grigoras (@JeanGrigoras) 31 mars 2019

Go to Source


bouton-devis