Amazon développerait des puces dédiées à l’intelligence artificielle pour ses enceintes et son cloud

Amazon développerait des puces dédiées à l'intelligence artificielle pour ses enceintes et son cloud Amazon développerait des puces dédiées à l’intelligence artificielle pour ses enceintes et son cloud © Amazon

A lire aussi

Rémi El-Ouazzane, VP chez Intel : Il va y avoir une énorme compétition sur le marché de l'intelligent edge

Apple annonce HomePod, sa réponse à Amazon Echo, Google Home et... Sonos

Google Assistant tente de rattraper son retard sur Amazon Alexa

D’après le média d’investigation The Information, Amazon travaillerait en secret sur des processeurs conçus spécialement pour les calculs liés à l’intelligence artificielle. L’entreprise emploierait plus de 450 personnes spécialisées dans la conception de microprocesseurs, le résultat de ses campagnes d’embauches et de deux rachats : celui de la start-up israélienne Annapurna Labs en 2015 et celui du fabricant de caméras Blink en 2017.

Traiter un maximum d’informations sur l’appareil, sans passer par le cloud

L’une de ces puces serait destinée à la gamme d’enceintes Echo du géant du e-commerce, et lui permettrait de traiter plus rapidement les requêtes des clients tout en consommant moins d’énergie. Un autre intérêt non négligeable pourrait être le traitement local d’une plus grande partie des informations, n’envoyant qu’une requête anonymisée au serveur, comme le fait Apple pour son enceinte HomePod.

Amazon peut-il lutter contre Intel et Nvidia en matière de processeurs pour data centers ?

L’autre puce sur laquelle travaillerait Amazon se destinerait à son infrastructure cloud AWS. Elle serait dédiée à l’entraînement des systèmes d’intelligence artificielle. Amazon n’est pas la seule entreprise à s’intéresser à la conception de puces dédiées à l’intelligence artificielle. Apple y travaille pour ses propres produits, notamment par l’optimisation de son System-on-a-Chip pour l’iPhone. Google de son côté a développé une puce spécialisée son cloud, qu’il baptise Tensor Processing Unit (TPU).

La vraie question est de savoir si ces géants, malgré leur taille, peuvent vraiment concurrencer les spécialistes du domaine. Apple a prouvé son expertise en matière de processeurs mobiles, mais Amazon pourrait avoir du mal à se montrer compétitif face à Intel ou Nvidia, en particulier sur la partie serveurs.

Go to Source


bouton-devis