Apple Music : les promesses de la croissance mais pas de la rentabilité

Fort de sa colossale base d’utilisateurs de terminaux mobiles, Apple Music grandit vite, très vite. Le dernier chiffre officiel (fin mars) est de 40 millions d’abonnés payants (il n’y pas d’offre gratuite) contre 70 millions pour le leader suédois Spotify.

 

Si ce dernier multiplie les initiatives pour conserver sa couronne, son concurrent pommé pourrait le rattraper plus vite que prévu. En effet, un analyste de Macquarie Capital interrogé par le Wall Street Journal estime que la croissance de la base utilisateurs d’Apple Music sera de 40% par an pendant les trois prochaines années. De quoi se hisser à presque 110 millions d’abonnés en 2021.

De quoi également doper le chiffre d’affaires de la désormais très stratégique entité « Services » de +20% par trimestre. Au premier trimestre, cette activité atteint les 8,3 milliards de dollars, en hausse de 18%. Pour autant, Apple Music n’afficherait pas une rentabilité aussi forte que les autres activités, il s’agirait même de la plus faible, la faute aux conditions de reversement octroyées par Apple aux maisons de disque.

La plate-forme de streaming d’Apple générerait ainsi une marge brute de 15% (très très loin de l’Apple Store) quand Spotify se hisse aujourd’hui à 24%.  « La musique en streaming n’est pas une affaire juteuse à cause des redevances que les diffuseurs doivent payer aux labels et aux artistes », explique le Wall Street Journal.  

On rappellera qu’Apple a résisté au modèle du streaming en abonnement pendant des années, jugeant ainsi protéger son application musicale iTunes, en tête des ventes de musique téléchargée sur Internet. Avec ou sans Apple, le streaming s’est imposé comme le premier mode de consommation de musique. La firme a dû s’y résoudre, avec succès grâce à sa base de plus d’un milliard d’utilisateurs actifs d’iOS. 

Si la rivalité entre Apple et Spotify est systématiquement évoquée, les deux acteurs disposent encore d’un très conséquent potentiel de développement. Au cours de son apparition au SXSW, Eddy Cue vice-président senior d’Apple pour les logiciels et services Internet a déclaré que le marché avoisinait les 2 milliards d’abonnés, potentiels, c’est-à-dire dotés à la fois de l’accès à Internet et des moyens financiers pour souscrire au streaming. 

Go to Source


bouton-devis