Apple, Samsung et Microsoft : des appareils trop difficiles à réparer selon Greenpeace

Apple, Samsung et Microsoft : des appareils trop difficiles à réparer selon Greenpeace

Greenpeace a étudié les appareils technologiques les plus vendus en association avec le site d’aide à la réparation iFixit. Mis à part quelques exceptions, montrant que cela est possible, les smartphones, tablettes et autres PC les plus vendus sont très mal notés.

Ainsi ce sont les plus grandes sociétés qui sont montrées du doigt comme Microsoft avec ses appareils Surface qui récoltent de très mauvaises notes. Idem pour les iPad et MacBook d’Apple mais aussi pour les smartphones proposés par Samsung avec ses Galaxy S7 et S7 Edge. Lorsque ces appareils tombent en panne il est très difficile pour le consommateur d’intervenir pour réparer son appareil en démontant pour changer un composant.

Il ne s’agit pas seulement d’une contrainte technique explique Greenpeace puisque certains fabricants réussissent à produire des appareils facilement réparables. HP et Dell font preuve de bonne volonté tout comme Fairphone qui récolte la meilleure note au niveau de la réparabilité : 10/10. Les appareils des trois marques citées plus haut se contentent de notes allant de 1/10  à 4/10. Tous les produits notés sont visibles sur cette page.

Notes des PC

Lors de la conception ils utilisent en effet des vis propriétaires ou des techniques d’assemblage comme le collage des éléments qui rendent difficile voire impossible la réparation de l’appareil. Seule une intervention d’un technicien spécialisé, c’est à dire les SAV agréés par la marque pourront sortir de le consommateur d’affaire. A ce niveau il s’agit au mieux de désintérêt pour les possibilités de réparation, au pire de volonté de rendre toute intervention impossible.

Les bons élèves comme Dell, HP ou Fairphone fournissent à la fois les pièces nécessaires à la réparation mais aussi les manuels qui vont permettre de guider le consommateur. Un exemple à prendre donc pour les 14 autres grands marques high-tech qui n’ont pas eu droit aux félicitations de Greenpeace sur ce point.