Apple travaillerait sur un casque de réalité augmentée et virtuelle

Apple travaillerait sur un casque de réalité augmentée et virtuelle

Tim Cook, le P-dg d’Apple, a déjà fait part de son intérêt pour la réalité augmentée, estimant que son potentiel est aussi important que celui de l’iPhone. Mais il semblerait qu’il ait un projet encore plus grand qui inclut la réalité virtuelle.

Selon des personnes proches du dossier, la firme à la pomme travaille sur un casque compatible à la fois avec la réalité augmentée et virtuelle. Le dispositif serait équipé d’un écran 8K pour chaque œil (résolution supérieure aux meilleures TV du moment) et il fonctionnerait en autonomie, sans ordinateur ni smartphone. Ce projet, qui porte le nom de code T288, en serait à un stade initial. Apple viserait un lancement en 2020, mais pourrait tout aussi bien bouleverser ou avorter ce plan.

Le fait qu’Apple travaille sur un appareil mariant la réalité augmentée et virtuelle est remarquable dans la mesure où il s’est jusqu’ici concentré sur la réalité augmentée pour les iPhone et les iPad. En effet, Tim Cook a déclaré qu’il voyait plus de potentiel dans cette dernière que dans la réalité virtuelle car elle implique d’avantage l’utilisateur. Quoi qu’il en soit, Apple doit trouver un nouveau relais de croissance au-delà de l’iPhone qui reste sa principale source de revenus alors que le marché des mobiles commence à s’essouffler.

La marque a bien exploré quelques projets de réalité virtuelle, mais ce casque serait un investissement majeur dans cette technologie qui vous transporte dans un monde numérique à l’aide de grosse lunettes encombrantes. Un temps annoncé comme la nouvelle vague tech, la réalité virtuelle n’a pourtant pas encore trouvé d’écho massif auprès du grand public malgré le soutient de géants comme Oculus (Facebook), Google et Samsung.

Selon une source au fait du projet, le casque Apple se connecterait à un boitier via une liaison sans fil haut débit de courte portée. Ledit boitier, animé par un processeur maison plus puissant que n’importe quelle puce existante, ferait office de cerveau pour le casque. Dans l’état actuel, le boitier ressemble à l’unité centrale d’un ordinateur de bureau, mais ce ne sera pas un Mac. Et contrairement à un HTC Vive, il ne serait pas nécessaire d’installer des balises dans la pièce pour détecter la position de l’utilisateur. Tout serait intégré au casque et au boitier indique notre source.

Bien qu’encore balbutiants, les marchés de la réalité augmentée et virtuelle sont amenés à exploser dans les années à venir. Des entreprises, comme la très secrète Magic Leap, investissent des millions, quand ce n’est pas des milliards, dans le développement de ces technologies en nous promettant qu’elles changeront la manière dont nous voyons le monde. Facebook, par exemple, estime que les casques de réalité virtuelle et augmentée représentent l’avenir de l’informatique et des communications.

Selon les prévisions du cabinet CCS Insight, il se vendra 22 millions de casques de réalité augmentée et virtuelle cette année. En 2020, ce nombre devrait grimper à 120 millions d’unités pour un marché d’une valeur de 10 milliards de dollars.

En juin dernier lors de sa conférence annuelle WWDC, Apple a dévoilé sa plateforme ARkit grâce à laquelle les développeurs peuvent concevoir des applications de réalité augmentée pour iPhone et iPad. Le constructeur a également indiqué qu’il travaillait avec Valve pour porter la plateforme Steam VR sur les Mac. Jusqu’alors, les casques de réalité virtuelle ne fonctionnaient pas avec les ordinateurs Apple.

Pour autant, la firme de Cupertino s’est jusqu’ici tenue à l’écart en ce qui concerne les équipements de réalité augmentée ou virtuelle tandis que ses concurrents sortaient leurs produits. Samsung s’est associé à Oculus (racheté par Facebook pour 2 milliards de dollars) pour créer des casques de réalité virtuelle compatibles avec ses smartphones. Microsoft travaille sur son casque de réalité augmentée HoloLens. Google a sorti des kits de réalité virtuelle en carton nommés Carboard pour démocratiser la techno puis a lancé sa plateforme hardware Daydream. Magic Leap pour sa part promet un système de réalité augmentée qui nous offrira des hologrammes façon Star Wars intégrés dans l’environnement réel.

Bien qu’Apple n’ait pas communiqué officiellement sur ce thème, il y travaille en coulisses. La firme a embauché des dirigeants et acquis des jeunes pousses tout en déposant des brevets liés à la réalité augmentée et virtuelle. L’un des derniers brevets repérés il y a quelques semaines évoque le recours à la réalité virtuelle pour soulager le mal des transports et distraire les passagers d’un véhicule.

En novembre dernier, un article de Bloomberg indiquait qu’Apple préparait un casque de réalité virtuelle pour un lancement en 2020. L’appareil serait doté de son propre écran et tournerait avec processeur et un système d’exploitation dédiés.

Adieu les câbles

Au stade actuel, l’un des problèmes de la réalité virtuelle tient à sa mise en œuvre fastidieuse et contraignante. Les casques Samsung Gear VR nécessitent un smartphone Galaxy compatible tandis que les modèles plus puissants comme ceux de Sony , HTC ou Oculus nécessitent des PC ou des consoles haut de gamme. Et il y a aussi cette multitude de câbles. L’avenir de la réalité virtuelle devrait s’écrire avec des appareils sans fil et Apple compte y ajouter son savoir-faire en matière d’ergonomie. Son boitier reposerait sur la technologie sans fil 60 GHz nomméeWiGig dont la version finale 2.0 arrivera l’année prochaine. Coté processeur, le dispositif Apple serait basé sur une puce gravée en 5 nanomètres. A titre de comparaison, l’ iPhone X est équipé d’un processeur 10 nanomètres. Plus la puce est petite, plus les performances augmentent.

Apple veut ses propres processeurs

Apple s’est investi dans le marché des composants afin de gagner la maîtrise logicielle et matérielle de ses produits. Il conçoit ses processeurs dédiés qui font office de cerveau pour ses terminaux mobiles mais aussi une puce Bluetooth qui accélère la connexion des écouteurs sans fil AirPod aux iPhone ainsi qu’un processeur dévolu à la sécurité des données personnelles et biométriques.

En produisant ses processeurs, Apple gagne un meilleur contrôle des fonctionnalités qu’il veut introduire de même qu’une maîtrise du timing de lancement de ses nouveautés. La firme à la pomme travaille également sur des processeurs pour remplacer les puces Intel de ses Mac l’horizon 2020. Toujours selon notre source, ces puces seraient similaires à celle qui équiperait le casque du projet T288.

Le recours à un affichage 8K rendrait les images plus réalistes. Associées à un processeur plus puissant, cette qualité vidéo extrême permettrait de créer des applications de réalité virtuelle et augmentée qui éviteraient les sensations de nausée lorsque l’action devient trop rapide ou agitée.

Lors du dernier CES, LG et Samsung ont présenté des téléviseurs 8K, mais ils ne sont pas encore sur le marché. Et personne non plus n’a sorti de casque de réalité virtuelle 8K. Pimax, une jeune pousse chinoise, a lancé une campagne de financement participatif pour un casque VR 8K, mais il serait en fait doté de deux écrans 4K. Apple travaille sur un écran 8K sur chaque œil.

Lors d’une conférence du New Yorker, Jony Ive, le patron du design chez Apple, avait déclaré en parlant notamment des écrans et des semiconducteurs : « nous avons certaines idées pour lesquelles nous attendons que la technologie soit prête ».

Apple s’est fait une spécialité de débarquer sur des marchés bien établis (smartphones, tablettes, montres connectées) avec des produits très aboutis d’un point de vue ergonomique et hyper simples à utiliser. L’entreprise espère sans doute que l’histoire se répètera avec la réalité virtuelle et augmentée.

à lire aussi