Application mobile : la SNCF pousse à nouveau vers le multimodal, et le paiement sur smartphone

Les chantiers de modernisation sont au cœur de la stratégie de communication de la SNCF. Sans surprise donc le PDG de l’entreprise Guillaume Pepy a présenté en grande pompe ce matin « L’Assistant », une nouvelle application mobile destinée à aider les clients de l’entreprise de transport dans leurs déplacements.

Misant sur le multimodal, soit la capacité d’une aplication à prendre en compte les horaires et les itinéraires de différents moyens de transports, la SNCF recense désormais, et agrège à l’échelle de la France entière, des offres aussi hétéroclites que la voiture, la moto-taxi, le bus, le métro, les autocars et le covoiturage. Ou encore le vélo. Et le train bien sûr.

Des applications telles que Google Maps proposent déjà ce type de service, mais avec une richesse désormais moindre que celle de la SNCF. Cette offre multimodale s’inscrit dans le développement du « MaaS » (mobility as a service), phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur dans toutes les grandes villes françaises et européennes.

La SNCF assure que cette application est d’ors et déjà téléchargée par treize millions de smartphones (sous le nom de l’appli SNCF). Jusqu’alors seules les informations concernant le train étaient disponibles.

Par ailleurs, l’application dépasse largement la seule fonction de renseignement. Une fonction de paiement est intégrée à cette seconde version de l’application, tout comme la possibilité de valider directement avec son smartphone grâce à la technologie NFC, même si l’appareil est éteint. Cette fonction n’est toutefois disponible que sur Android pour l’heure, Apple boudant ostensiblement cette techno pour des raisons de partage de revenus (et des produits clairement concurrents).  Pour les trajets longue distance toutefois, le paiement n’est pas (encore) de mise sur l’application. Elle renvoie pour les trajets en TGV et en Intercités vers l’application ou le site OUI. sncf assure Le Monde.

« Centraliser l’ensemble des offres de transport au sein de l’appli »

« L’idée est de centraliser l’ensemble des offres de transport au sein de l’appli. Le voyageur se voit ainsi proposer un itinéraire d’adresse à adresse, puis il peut, toujours sur l’appli, réserver chaque portion du voyage, la payer et valider le titre de transport pour certains modes (VTC, taxi, tramway, etc.) » assure un communiqué de l’entreprise. Selon Guillaume Pepy, directeur général de SNCF, l’assistant constitue un service concret qui va faciliter le droit à la mobilité. Un droit consacré par la loi d’orientation des mobilités, votée le 18 juin à l’Assemblée nationale et fin juillet au Sénat.

Pour la SNCF, la question des services devient cruciale à mesure que l’ouverture à la concurrence devient une réalité. La société allemande Flixtrain vient d’annoncer à ce titre avoir déposé un projet pour exploiter cinq lignes en France entre Paris et plusieurs grandes villes françaises.

Go to Source


bouton-devis