Arista accompagne Facebook pour repenser ses datacenters

Facebook s’est associé à Arista pour développer des commutateurs plus performants. Une manière de répondre à des enjeux énergétiques de plus en plus présents.

Arista a travaillé avec Faceboo pour adapater un de ses switchs au besoin du réseau social. (Crédit Arista)

Les dirigeants de Facebook ont profité de l’Open Compute Project global summit pour dévoiler un partenariat avec l’équipementier Arista. Avec plus de 2,6 milliards d’inscrits sur le réseau social et des problématiques énergétiques et immobilières de plus en plus importantes, il était important que la firme réimagine ses datacenters pour les adapter aux contraintes modernes. Deux commutateurs modulaires ont été conçus pour répondre à ces enjeux : le Minipack, et le 7368X4 conçu avec Arista. Ce dernier rassemble dans une baie 4U un ensemble de composants actifs amovibles. Par rapport à une plateforme modulaire traditionnelle, elle double la densité du système avec une réduction de 60 % de la consommation : moins de 10 watts par port 100 G, selon Facebook et Arista.

Quant au Minipack, il consomme 50 % moins d’énergie et d’espace que le précédent commutateur, Backpack. « Plus important encore, il est conçu pour être modulaire et flexible afin de pouvoir jouer plusieurs rôles dans ces nouvelles topologies et soutenir l’évolution continue de notre réseau au cours des prochaines années », peut-on lire dans l’article de blog de Facebook. Si le Minipack repose sur l’OS réseau de Facebook, FBOSS, l’7368X4 peut travailler avec ce dernier ou l’OS d’Arista, EOS.

Une nouvelle génération de tissus pour les datacenters

L’entreprise dirigée par Mark Zuckerberg a également planché sur le F16, la prochaine génération de datacenter fabric. Basé sur l’ASIC Broadcom Tomahawk 3, il est doté d’une capacité quatre fois supérieure au modèle précédent. Au lieu de quatre plans multi-puces avec des vitesses de liaison à 400G, il utilise le composant de Broadcom pour créer 16 plans mono-puce avec des vitesses de liaison de 100G.

Facebook en a profité pour mettre à jour son agrégateur fabric qui permet de connecter des datacenters au sein d’une région. Cette version, appelée HGRID, utilise les mêmes principes de conception, mais en étant basée sur la plateforme Minipack, qui alimente les fabrics F16. Ces dernières sont fabriquées par Edgecore et sont animées FBOSS. Les deux sociétés se sont également associées à Cumulus Networks pour mettre à disposition un système d’exploitation réseau commercial, Cumulis Linux , pour supporter Minipack. Cette plateforme peut exécuter la pile open source SONiC/SAI initialement développée par Microsoft. Facebook a également conçu sur mesure un microserveur appelé MiniLake, également conforme à OCP, pour le plan de contrôle du Minipack.

Go to Source


bouton-devis