Atos signe un contrat de 124 M$ pour moderniser le système de santé de l’Australie-Occidentale

La mission d’Atos en Australie-Occidentale est de créer un service de cloud hybride basé sur les solutions d’Oracle.

Le projet du ministère de la Santé de l’Australie-Occidentale comprend la mise en place d’une plate-forme Oracle Cloud entièrement gérée, ainsi qu’une orchestration de cloud privé, public et hybride.

La SSII français Atos a remporté un contrat de cinq ans pour transformer l’infrastructure du ministère de la Santé de l’Australie-Occidentale (WA Health). Dans le cadre de ce projet de 124 millions de dollars, Atos travaillera avec le fournisseur de services informatiques WA Health Support Services (HSS), propriété de l’État, pour déployer un service de cloud hybride.

Le projet comprend la mise en place d’une plate-forme Oracle Cloud entièrement gérée, ainsi qu’une orchestration de cloud privé, public et hybride. Par ailleurs, Atos supervisera la colocation et l’infogérance de 2 000 serveurs et de plus de 1 000 applications. La plate-forme client Oracle sera supportée par des machines cloud Oracle et Exadata orchestrées dans un environnement cloud hybride d’Atos, lequel utilise la plate-forme de traitement de l’entreprise française BullSequana. Ces services seront soutenus par des services gérés, y compris l’hébergement du datacenter, la surveillance et le reporting, la sauvegarde, la reprise après sinistre, et la gestion des capacités et du système d’exploitation.

Conserver l’infrastructure avec de nouveaux services

Selon Atos, cette transformation va simplifier la gestion des environnements de cloud public par HSS et apportera à WA Health plus de gouvernance sur l’usage, la sécurité et la conformité du cloud. « WA Health est un client stratégique et très prisé avec lequel nous sommes fiers de travailler », a déclaré Shirley Ngu, responsable de la gestion de l’information et des données chez Atos Australia. Depuis plusieurs années, Atos s’est forgé une réputation sur le marché des administrations pour sa capacité à inscrire dans le cloud des services clés et des charges de travail d’infrastructure. « Nous avons hâte de travailler avec le gouvernement et WA Health sur cette nouvelle transformation numérique qui contribuera à améliorer les services de santé », a-t-elle ajouté.

Selon la SSII, cet environnement devrait permettre à WA Health de mettre en œuvre de nouvelles technologies sans avoir à engager des mises à jour majeures au niveau de la plate-forme d’infrastructure. « Grâce au programme de transition HealthNext, WA Health va pouvoir améliorer la façon dont il utilise et fournit des services TIC pour soutenir l’offre de soins de santé à la population de l’Australie-Occidentale », a déclaré Holger Kaufmann, CIO de HSS. « Avec ce système moderne de TIC basé sur le cloud, nous pourrons mieux apporter l’innovation qui contribuera à améliorer les soins aux patients et réduire la duplication inutile des prestations de soins ».

Des économies à prévoir

Atos a été l’un des trois principaux fournisseurs de services IT, aux côtés de NEC et de Datacom, sélectionnés en 2016 par le gouvernement de l’Australie-Occidentale dans le cadre du programme GovNext-ICT. Ce programme doté d’un budget de 3 milliards de dollars a servi à déplacer les infrastructures IT du Gouvernement et ses ministères vers des services de calcul, de stockage et de réseau commerciaux. La migration devrait permettre à ces institutions d’économiser 650 millions de dollars sur 10 ans. Cependant, comme le faisait remarquer un article publié l’an dernier par nos confrères de Computerworld, la cour des comptes de l’État a relevé par la suite que les tarifs payés par les agences étaient de 38 à 150 % plus élevés que les estimations initiales.

Go to Source


bouton-devis