Avec les 2000 ingénieurs d’HTC, Google entend devenir un fabricant de smartphone

Avec les 2000 ingénieurs d'HTC, Google entend devenir un fabricant de smartphone

C’est acté, Google annonce avoir finalisé le rachat partiel d’HTC. Officialisé en septembre dernier, ce deal à 1 milliard de dollars se présente comme un ballon d’oxygène pour HTC et permet à Google de s’emparer des innovations et surtout des talents du fabricant taïwanais. 2000 ingénieurs d’HTC viendront prochainement grossir les rangs de la division hardware de Google, déjà en charge de la conception des Google Home, Google Wifi, Daydream View, Chromecast et des smartphones Pixel. 

Fin septembre, Rick Osterloh, ancien DG de Motorola et VP de la branche hardware de Google traçait les grandes lignes de cet accord : « nous avons signé un accord avec HTC, un leader de l’électronique grand public, qui sera encore plus moteur d’innovations produites dans les années à venir. Avec cet accord, une équipe de talent de HTC rejoindra Google, notamment la division responsable du hardware. Ces futurs Googlers sont des gens incroyables avec lesquels nous travaillons déjà de près sur la ligne de smartphones Pixel, et nous sommes ravis de voir ce que nous pouvons faire ensemble en tant qu’équipe. L’accord comprend également une licence non exclusive pour la propriété intellectuelle HTC. »

Consolider ses positions sur le matériel 

Pour Google, l’objectif est double, récupérer les talents d’HTC (dont certains travaillaient déjà sur le Pixel 2) et récupérer des licences de propriété intellectuelle d’HTC, soit le nerf de la guerre : les brevets. Et s’il conviendra de ne pas reproduire les erreurs du passé, lorsque Google avait fait l’acquisition de Motorola, les velléités de Google sur le produit en général et sur le smartphone en particulier ont du sens.

Alors que Google confiait jusqu’à présent la conception des ses smartphones à des partenaires fabricants, la firme pourra reprendre la main sur le processus de fabrication et ainsi proposer des produits différenciants et innovants, c’est du moins l’objectif affiché du VP hardware de Google :  « Je suis ravi que nous ayons officiellement conclu notre accord avec HTC, et nous accueillons une équipe incroyablement talentueuse pour travailler sur des produits encore meilleurs et plus innovants dans les années à venir ».

Il ressemblera à quoi le Smartphone Google ?

Les intentions sont belles, reste encore à déterminer ce que sera la patte Google/HTC.  Mi-janvier, Ivy Ross – responsable de la conception matérielle chez Google – avait profité d’une « interview » pour dévoiler certains secrets de fabrication du Pixel 2. Cette opération de com’ pour faire la promo des équipes en charge du design donne quelques pistes sur l’orientation que pourrait donner Google à ses futurs smartphones. 

 

Dans l’élaboration des prototypes du Pixels 2, un soin particulier fut apporté aux matières utilisées, à la couleur et à la forme du téléphone. Les premiers modèles étaient plus anguleux, mais aussi un peu plus compacts, la taille du capteur photo variait aussi du simple au double suivant les versions. Seul point qui n’évoluait pas, cette volonté de proposer un smartphone bicolore.

Toujours dans cette « interview » Ivy Ross, était également revenue sur la conception de la gamme Google Home et notamment des versions Mini et Max, toujours avec le choix des matériaux comme fil conducteur. En attendant des produits « innovants » et à l’instar des Google Home et du Daydream qui font la part belle aux tissus, le choix de matières originales pourrait bien être l’identité des smartphones Google.