Avec Mine intégrant Veeam ou Hycu, Nutanix étoffe son back-up

Adossé à des partenaires bien implantés sur le marché – Veeam, Hycu, Commvault ou encore Veritas – Nutanix complète sa solution HCI avec le programme Mine qui étoffe les possibilités de sauvegarde.

Cofondateur et CEO de Nutanix, Dheeraj Pandey a fêté les 10 ans de la société lors de son .Next à Los Angeles. (Crédit S.L.)

En direct de Los Angeles. Pour ses 10 ansNutanix a décidé d’organiser sa conférence utilisateurs et partenaires .Next à Los Angeles (du 7 au 9 mai). Près de 6 500 personnes sont attendues pour célébrer l’événement et, plus prosaïquement, découvrir les nouveautés et surtout se former aux technologies du spécialiste de l’hyperconvergence. Depuis 2009, la plateforme s’est considérablement enrichie (voir illustration ci-dessous) avec des solutions répondants aux principaux besoins des clients. Le résultat est au final une course de fond l’opposant à son principal rival VMware. Les conférences de Nutanix ressemblent d’ailleurs de plus en plus à celles de VMware. Comme nous l’a précisé Sunil Potti, vice-président chez Nutanix, lors d’un entretien, « nous avons les mêmes clients ». Ce qui donne un alignement progressif entre les deux plateformes. 

 

Les récapitulatifs des différentes solutions Nutanix ne sont pas un luxe. (Crédit S.L.)

Au niveau du back-up par exemple avec un partenariat signé avec Veeam pour intégrer nativement la solution de sauvegarde au sein de la plateforme Nutanix Enterprise Cloud. Ratmir Timashev, cofondateur et CEO de Veeam, était d’ailleurs sur scène à .Next pour mettre en avant le partenariat avec Nutanix et l’intégration one click au sein du programme Mine. Ce dernier est toutefois loin d’être exclusif puisque Hycu, le spécialiste de la sauvegarde dans les environnements HCI, a également été retenu par Nutanix avec une intégration effective alors que celle avec Veeam arrivera dans la seconde moitié de l’année. Xavier Stern, vice-président en charge de l’Europe du Sud et francophone chez Hycu, se félicite de l’arrivée du programme Mine, car sa solution de back-up sera désormais proposée par les équipes commerciales de Nutanix comme une option au catalogue. Deux configurations sont disponibles en bundle : 200 ou 400 VM. Hycu a travaillé l’intégration de son produit, mais la console HTML 5 n’est pas encore greffée à Prism. Les API Nutanix n’ont pas encore été digérées. « Mais les partenaires pourront vendre une solution complète Nutanix avec une solution de back-up Hycu offrant toutes les fonctionnalités », nous a indiqué M. Stern.

Avec Mine, Nutanix se positionne désormais sur le stockage primaire et secondaire.

Nutanix a choisi de présenter Veeam sur scène, car c’est le mieux implanté dans les entreprises selon Sunil Potti même s’il ne gère pas nativement S3 à la différence de Hycu. « Nous avons pris Veeam en le rendant plus cool dans l’utilisation avec une meilleure intégration dans notre plateforme ». Mine accueillera également Commvault, Veritas et Unitrends dans une prochaine version. L’idée est de permettre aux entreprises clientes de gérer leur plateforme HCI et les opérations de sauvegarde à partir d’une console de gestion unique, réduisant ainsi les coûts d’exploitation et la complexité des solutions autonomes de sauvegarde et de restauration. Tout en laissant aux clients la possibilité de choisir la solution de sauvegarde qui leur grée. Parmi les grands absents du programme Mine, on ne peut s’empêcher de relever Cohesity, qui a été fondé par Mohit Aron (cofondateur et ancien CTO de Nutanix) et aussi Rubrik, mais cer derniers travaillent déjà avec la plateforme de virtualisation AHV. Précisons que ces deux solutions reposent sur des appliances à la différence des éditeurs retenus dans le programme Mine.

Des clusters Xi sur AWS

Autre annonce lors de cette keynote, une intégration plus poussée avec AWS pour porter des clusters Xi sur des instances bare metal. « Les clients pourront utiliser leur compte et leurs crédits AWS avec leurs charges de travail jusqu’alors hébergées sur un cloud privé Nutanix. Avec PrismAWS deviendra une simple extension via Virtual Private Cloud, Direct Connect ou un VPN. Il ne sera pas nécessaire de modifier les applications pour les faire tourner sur AWS. La sécurité sera assurée avec une reprogrammation des adresses sans passer par un back-up pour assurer le transfert des charges de travail. Et les capacités on-demand seront de la partie sur les clusters hébergées en bare metal chez AWS. « Les clients voulaient l’option AWS alors nous avons pris le temps de construire la bonne passerelle sans recréer VPC », nous a indiqué Sunil Potti. Une fonction Hibernate permettra aux développeurs d’utiliser les VM pour leurs tests et développement puis de les mettre en veille afin de réduire la facture. Ce principe pourra également s’appliquer aux charges de travail saisonnières. Interrogé sur la similitude avec la solution Cloud de VMware sur AWSSunil Potti nous a simplement dit que l’idée était bonne, mais l’implémentation mauvaise, car il faillait tout réingénierie pour le cloud. La solution de Nutanix n’est une fois de plus pas exclusive à AWS. Elle arrivera bientôt sur GCP, nous a confirmé le vice-président.

VDI local ou dans le cloud

Toujours pour marquer VMwareNutanix poursuit le développement de sa solution DaaS Xi Frame en simplifiant les déploiements et la sécurité pour tous ceux qui n’ont pas une expertise du VDI. « Il est très important d’aider au plus vite nos clients » a assuré Nikola Bojinovic, vice-président chez Nutanix, « avec un service sécurisé déployable en un clic ». Frame, disponible sur AWS et Azure, laisse aux clients de choix de travailler dans un cloud public ou privé avec les principales solutions VDI du marché (Microsoft, Citrix et VMware). Il suffit de connecter son cluster à Frame, de préparer le gold master avec l’OS VDI et de cibler Frame pour mettre en service ses bureaux virtuels. Avec la dernière mise à jour Xi Frame sur AHV, les clients peuvent désormais délivrer des postes de travail virtuels depuis un cloud privé ou public, et même combiner les deux environnements depuis une console unique. Comme à son habitude, Nutanix pousse de nombreuses fonctionnalités, inédites ou très attendues par ses clients, à l’occasion de sa conférence .Next, mais depuis le renommage des différentes solutions en novembre dernier, il est difficile de retrouver ses marques. Voilà pourquoi lors des différentes interventions, l’accent a clairement été mis sur la pédagogie avec de nombreuses slides récapitulatives. Nous en publions une dernière ci-dessous pour mémoire.

Beaucoup de pédagogie cette année à .Next pour expliquer le positionnement des solutions Nutanix, ici avec son cofondateur et CEO Dheeraj Pandey. (Crédit S.L.)

Go to Source


bouton-devis