Bill Gates prédit les 10 innovations qui vont changer le monde

Bill Gates prédit les 10 innovations qui vont changer le monde

L’homme d’affaires désormais reconverti en philanthrope s’est concentré sur la qualité de vie des hommes et les apports de la technologie dans ce domaine. « Pendant la plus grande partie de l’histoire de l’humanité, nous avons utilisé notre capacité d’innovation pour étendre notre espérance de vie. Et nos efforts ont porté leurs fruits : l’espérance de vie est passée de 34 ans en 1913 à 60 ans en 1973 et elle atteint aujourd’hui 71 ans. Comme nous vivons plus longtemps, nous commençons à nous concentrer sur le bien-être. » indique-t-il en préambule au MIT Technology Review.

L’objectif serait donc d’avancer sur les deux tableaux simultanément, améliorer la qualité de vie et la quantité de vie. Il complète sa pensée ainsi : « si je devais prédire à quoi ressemblera cette liste dans quelques années, je parierais que les technologies qui atténuent les maladies chroniques seront un grand thème. »

Nouvelle génération d’énergie nucléaire

Les réacteurs à fusion thermonucléaire sont un premier élément important selon lui. Le projet ITER implanter à proximité de Cadarache dans le sud de la France permettrait de révolutionner cette technologie, qui soulève de nombreuses critiques. Mais il évoque également la conception de petits réacteurs à fission de génération IV, d’environ 10 MW contre 1000 MW pour une centrale. Un système qui permettrait de réduire les risques environnementaux et financiers.

Prédire les prématurés

Réduire la mortalité infantile est un enjeu important et cela passe par la génétique. Dans le cas des enfants prématurés. Une simple prise de sang permettrait d’obtenir des informations précises et ainsi prédire si une femme enceinte risque d’accoucher avant terme. Stephen Quake, bio-ingénieur à Stanford, a développé une technique pour récolter des informations : « Notre matériel génétique vit principalement à l’intérieur de nos cellules. Mais de petites quantités d’ADN et d’ARN « sans cellules » flottent également dans notre sang, souvent libérées par des cellules mourantes. »

Les assistants intelligents

Cette technologie s’est rapidement démocratisée et les avancées sont rapides. On ne compte plus le nombre d’assistants qui sont en circulation ; Amazon, Google, Microsoft, Samsung, Apple, chaque géant de la Tech a développé son interface basée sur une intelligence artificielle auto-apprenante. Il sera très bientôt possible de communiquer avec un robot, comme on peut le faire avec un humain. 

Les montres connectées avec ECG

Un électrocardiogramme transforme un simple bracelet de fitness en véritable appareil médical. L’exemple le plus criant est celui de l’Apple Watch. La montre connectée d’Apple est équipée d’un ECG approuvé par la FDA. Elle alerte son porteur lorsqu’elle détecte une anomalie telle qu’une fréquence cardiaque ou un rythme irrégulier qui pourrait indiquer une fibrillation auriculaire. 

Des toilettes sans égout

La problématique des sanitaires est toujours d’actualité dans de nombreux pays, notamment à cause de la consommation d’eau. Actuellement, 2,3 milliards de personnes ne disposent pas d’un bon réseau d’assainissement. « Les chercheurs travaillent à la construction d’un nouveau type de toilettes suffisamment bon marché pour les pays en développement et qui permettent non seulement d’éliminer les déchets, mais aussi de les traiter ».

Un capteur de dioxyde de carbone

Face au réchauffement climatique, l’un des enjeux est de limiter la production de carbone qui favorise l’effet de serre. Faire évoluer les pratiques est particulièrement compliqué, notamment lorsque l’on touche à l’économie. Une alternative serait donc d’utiliser une machine pour capturer le carbone et le transformer en un carburant de synthèse. « L’usine de Climeworks, basée à Zurich, en Suisse, produira du méthane à partir du dioxyde de carbone et de l’hydrogène capturés, tandis qu’une deuxième usine en Suisse vendra du dioxyde de carbone à l’industrie des boissons rafraîchissantes. »

La viande sans viande

Un autre défi est l’alimentation. D’ici à 2050, la Terre devrait être peuplée par 10 milliards d’être humain. Autant de bouches qu’il faudra nourrir, tout en essayant de préserver l’environnement et la nature. L’une des solutions est la FoodTech, plusieurs laboratoires développent des viandes de synthèse à base de plantes. Impossible Foods, l’entreprise qui a conçu l’Impossible Burger a comme objectif de rendre la fausse viande si bonne que nous n’utiliserions plus les animaux comme « technologie de production alimentaire » d’ici 2035.

La dextérité des robots

Les robots actuels ne sont pas encore aussi habiles qu’un être humain, mais dans les années à venir ils devraient progresser grâce à l’apprentissage par renforcement. « En utilisant ce qu’on appelle l’apprentissage du renforcement, le robot apprend à saisir et à tourner un bloc dans un environnement simulé avant que la main ne reproduise le mouvement pour de vrai ».

Pilule sonde

Cette pilule pourrait bien révolutionner le domaine de la santé en donnant des images détaillées de l’intestin de manière très simple, sans anesthésie et cela même chez les nourrissons ou les enfants. « Guillermo Tearney, pathologiste et ingénieur au Massachusetts General Hospital (MGH) de Boston, développe de petits appareils qui peuvent être utilisés pour inspecter l’intestin à la recherche de signes dysfonction entérique et même pour obtenir des biopsies de tissus. Contrairement aux endoscopes, ils sont simples à utiliser lors d’une visite de soins primaires. »

Vaccins personnalisés contre le cancer

Ce traitement d’un nouveau genre pousserait les défenses immunitaires de l’organisme à détruire uniquement les cellules cancéreuses en identifiant chaque mutation. « Les scientifiques sont sur le point de commercialiser le premier vaccin personnalisé contre le cancer. S’il fonctionne comme prévu, il pourrait efficacement stopper de nombreux types de cancers. »

à lire aussi