Bitcoin, Facebook, Google+, Uber…le récap’ des échecs de l’année 2018

Bitcoin, Facebook, Google+, Uber...le récap' des échecs de l'année 2018

Dans un monde plus connecté que jamais, les réseaux sociaux sont devenus un outil de communication incontournable. Malheureusement, la liste des ratés et des mauvais choix est bien remplie cette année. Au fil des mois, Facebook, Twitter, Google, Reddit et consorts… ont cristallisé les craintes avec notamment le débat autour des interférences électorales, des Fake News ou encore des guerres de trolls qui se propagent dans le monde réel.

Mais l’année a été également marquée par les piratages massifs de Facebook et Google+, les variations du cours du Bitcoin, ou encore la bataille des trottinettes électriques et l’accident mortel de la voiture autonome Uber. Une actualité chargée et parfois grave qui montre à quel point les entreprises de la Tech sont devenues des acteurs majeurs de nos sociétés.

Facebook (et Zuck’) trébuche

Il y a onze mois, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a déclaré que sa résolution du Nouvel An était de corriger Facebook. Il serait probablement d’accord pour dire qu’il n’a pas accompli cette tâche. En mars, le New York Times et The Guardian’s Observer ont annoncé que le géant des réseaux sociaux avait dissimulé une fuite massive de données sur les noms, les mails, les préférences et les amis des utilisateurs, qui a touché jusqu’à 87 millions de personnes. Propulsant le scandale encore plus loin : Cambridge Analytica, le cabinet de conseil politique qui a reçu les données, avait travaillé pour la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016. Pour empirer les choses, Facebook n’a pas révélé la fuite pendant trois ans. Finalement, Zuckerberg a été appelé au Capitole pour donner son premier témoignage public devant le Sénat et la Chambre des représentants.

La frénésie puis le bide autour du Bitcoin

Considérer le Bitcoin comme un outil de désordre est un doux euphémisme.  D’une cryptomonnaie classique, c’est est devenu est un moyen de blanchir de l’argent avec de tomber entre les mains du grand public et des spéculateurs. Les prix sur les échanges ont énormément fluctué. Il a grimpé à plus de 19 500 dollars à la fin de l’année dernière avant de chuter à environ 5 500 dollars maintenant. Depuis, la technologie de BlockChain est apparue, elle   aide à garder une trace de la quantité de cryptomonnaie que chacun possède. De nombreuses start-up se sont positionnées sur ce secteur. 

Google+, la fin du réseau social fantôme

Google+ a connu un début plus prometteur que certains réseaux sociaux antérieurs de Google, comme Google Wave et Orkut. Pourtant, le résultat est le même. Google a beau avoir étendu les tentacules de Google+ à tous ses services ; de Gmail à Google Photos en passant par Search ou encore Android, cela n’a pas fonctionné. En pleine phase de croissance, Facebook a pris le dessus. En octobre dernier, une faille de sécurité a définitivement scellé le sort de ce service. Il fermera ses portes en 2019.

Uber : un premier accident mortel impliquant une voiture autonome

Pour la première fois, une voiture autonome a heurté et tué un piéton. Uber testait le véhicule à Tempe, en Arizona quand il a heurté une femme aqui marchait à vélo dans une rue sombre. Après une enquête préliminaire menée par la police, le National Transportation Safety Board et la National Highway Traffic Safety Administration, il a été conclu que la voiture avait détecté le piéton, mais avait considéré qu’il s’agissait d’un faux positif et n’a donc pas réagit. Uber a mis fin à son programme au moment de l’accident et n’a pas encore rétabli les essais de ses véhicules autonomes. L’entreprise a toutefois déclaré dans un communiqué que les voitures autonomes « rendront en fin de compte les transports plus sûrs, plus efficaces et plus abordables« .

La bataille des trottinettes en libre-service

Des milliers de trottinettes électriques ont été lâchés dans les rues des villes du monde entier, sans que les législateurs ou les habitants en soient informés. Certaines personnes ont immédiatement adopté ces nouveaux transports, les considérant comme un moyen pratique et peu coûteux de se déplacer en ville.  D’autres en revanche, ont dénoncé les dérives des utilisateurs et le besoin d’un cadre. Certains ont exprimé leur rage en jetant les scooters à la poubelle, en les accrochant aux arbres et même en les enduisant d’excréments. Des villes comme San Francisco ou Beverly Hills ont temporairement interdit les véhicules, tandis que les organismes de réglementation d’autres villes se sont débattus pour réglementer ce nouveau système.

En France, le gouvernement va adapter la loi aux nouveaux modes de transport urbain, notamment pour encadrer le « free floating » et les trottinettes électriques. Un nouveau cadre juridique précis va donc être intégré dans la loi d’orientation des mobilités. 

La fin de la neutralité du net ?

Outre-Atlantique, le gouvernement américain a signé la fin de la neutralité du net. Ce principe fondateur du web consiste à ne pas faire de distinction entre les différents contenus que vous consommez sur internet et cela, quel que soit l’émetteur ou le destinataire. Un bouleversement qui n’a pas encore touché la l’Europe ou la France… 

à lire aussi