Blockchain – Ping Identity investit dans la plateforme Swirlds

A l’occasion du Cloud Identity Summit Ping Identity annonce ses premiers investissements  dans Swirlds, une nouvelle plate-forme dévoilée aujourd’hui qui permet d’exploiter la puissance du cloud sans serveurs et de remédier aux limitations de la technologie de « blockchain ». Ping Identity entend collaborer avec Swirlds au lancement d’un programme pilote exploitant cette innovation afin de créer un nouveau standard pour la gestion de sessions distribuées ; utilisable par l’ensemble des fournisseurs d’applications Clouds et des fournisseurs d’identités. Les deux sociétés présentent les premières phases de leur collaboration en démonstration au Cloud Identity Summit qui se déroule à La Nouvelle-Orléans du 6 au 9 juin.

« Swirlds représente un grand bond en avant de la technologie, susceptible de révolutionner le fonctionnement des communautés de consensus distribué dans une multitude de secteurs et d’applications », souligne Patrick Harding, CTO de Ping Identity. « Le nouveau standard d’identité que nous sommes en train de développer résout les problèmes majeurs auxquels sont confrontés les professionnels en matière d’exécution et de vérification de la clôture de session. »

La puissance de la blockchain… et ses limites

Les réseaux de consensus distribué, à l’instar de la blockchain, sont reconnus pour leur capacité à résoudre les problèmes liés à l’instauration de la confiance au sein de réseaux peer-to-peer. Le Bitcoin – un système de paiements qui repose sur une technologie de blockchain – a été conçu au départ pour faciliter de telles transactions à travers cette nouvelle forme de confiance distribuée.

Si l’algorithme de consensus distribué de la blockchain peut générer une confiance distribuée, il présente cependant un certain nombre de limitations. Lorsque les membres de la communauté blockchain ne sont pas jugés suffisamment dignes de confiance, un mécanisme de « proof-of-work » est souvent nécessaire afin que la communauté parvienne à un consensus. Ce système est inefficace car il introduit un délai important et gaspille les ressources. En outre, la blockchain n’offre pas d’horodatage fiable (preuve de réception).

« L’impact réel de la blockchain a toujours été son inspiration. Celle-ci a réussi la quadrature du cercle en matière de monnaie numérique et c’est ce qui est formidable. Cependant, l’algorithme de première génération n’est ni efficace ni pratique pour d’autres applications », observe Steve Wilson, VP et analyste principal de Constellation Research. « Ce dont la communauté a besoin est une véritable R&D qui commence à résoudre cette problématique, et non de solutions qui répondent systématiquement à chaque problème avec l’algorithme blockchain. Cette collaboration entre Swirlds et Ping Identity représente une nouvelle initiative de R&D ciblée et un grand pas en avant pour la gestion d’identité. 

Une technologie de consensus distribué de nouvelle génération permettant une déconnexion globale

Le hashgraph de Swirlds est une plate-forme de consensus distribué de nouvelle génération offrant des avantages considérables par rapport aux systèmes existants (blockchain, serveurs centraux ou systèmes à base de leader). Il présente en effet trois spécificités majeures : équité, confiance distribuée et résilience face aux attaques par déni de service, sans qu’une inefficace proof-of-work soit nécessaire. Les applications potentielles du hashgraph Swirlds vont bien au-delà du secteur financier ; du cloud à la chaîne logistique, à la collaboration sociale et aux jeux multijoueurs.

Appliqué à la gestion d’identité, le système Ping DSM basé sur la plate-forme hashgraph de Swirlds réduit le risque en donnant aux départements informatiques la possibilité de déconnecter globalement des utilisateurs, par exemple en cas de départ d’un collaborateur ou de perte ou de vol d’un équipement. Ce standard sans précédent permet la fermeture globale de toutes les sessions SSO ou applicatives actives sur le Web ainsi que celles des applications mobiles, indépendamment du protocole d’identification utilisé. Il génère un horodatage cryptographique et une preuve de réception, certifiant que les commandes de fermeture de session ont bien été reçues.

« C’est avec enthousiasme et reconnaissance que Swirlds accueille un partenaire visionnaire tel que Ping Identity », commente Leemon Baird, fondateur et CEO de Swirlds. « Son système DSM basé sur la plate-forme de consensus distribué hashgraph de Swirlds va permettre à ses clients d’obtenir un niveau de contrôle sans précédent au sein de leurs systèmes d’identification. Nous nous réjouissons à la perspective de collaborer avec Ping Identity et ses clients pour les aider à adopter un standard fondamentalement nouveau en matière d’identité. »

« L’OpenID Foundation soutient le projet de Ping Identity et Swirlds proposant de faire du système DSM un standard et de publier le logiciel DSM pour examen d’une mise en œuvre initiale de référence », indique Nat Sakimura, Président de l’OpenID Foundation. « Cela accélèrera le développement d’un standard ouvert bénéfique pour tous. »

Go to Source