Build 2018 : Des zones d’ombres sur l’avenir de Windows

La conférence des développeurs Microsoft Build, qui se tenait du 7 au 10 mai à Seattle, laisse planer plus de questions que de réponses sur l’avenir de Windows, et ce n’est pas une bonne chose. Une simple déclaration de soutien ou un aperçu de la feuille de route de Windows auraient pu éclaircir une situation quelque peu confuse.

« Nous avons besoin d'un système d'exploitation, nous avons besoin d'une plate-forme, indépendante du matériel, sur laquelle sera défini un modèle d'application », a expliqué lors de la Build 2018 le CEO de Microsoft Satya Nadella. (crédit : Melissa Riofrio/PCWorld)« Nous avons besoin d’un système d’exploitation, nous avons besoin d’une plate-forme, indépendante du matériel, sur laquelle sera défini un modèle d’application », a expliqué lors de la Build 2018 le CEO de Microsoft Satya Nadella. (crédit : Melissa Riofrio/PCWorld)

Certains avaient accueilli de manière assez optimiste la réorganisation de mars à la tête de Microsoft et la scission de la division Windows and Devices en deux nouveaux départements. Mais depuis, Microsoft n’a jamais répondu aux questions posées par ce remaniement, ni sur la place et l’importance réservée désormais à Windows et au PC, ni à son impact pour les développeurs et les utilisateurs. Ces dernières années, développeurs et utilisateurs ont bénéficié…

Il vous reste 94% de l’article à lire
Vous devez posséder un compte pour poursuivre la lecture

Vous avez déjà un compte?

Suivre toute l’actualité

Newsletter

Recevez notre newsletter comme plus de 50 000 professionnels de l’IT!

Je m’abonne

Go to Source


bouton-devis