Certification ANSSI, architecture scale-out, poste de travail, Systancia lève le voile sur ses innovations

Un an tout juste après le lancement de la V5 d’AppliDis, sa solution de virtualisation d’applications et de postes de travail, l’éditeur de logiciels alsacien annonce des nouveautés sur toute sa gamme : certification CSPN de l’ANSSI et nouveautés pour sa suite IPdiva, nouvelle architecture scale-out capable de franchir les 100 000 utilisateurs avec maintien de performance pour AppliDis et bundle client léger/suite logicielle pour un accès encore plus rapide aux applications. Focus sur ces innovations, présentées le 26 mai devant 300 clients et partenaires réunis à l’occasion de la keynote annuelle Systancia.

Ransomwares, certification ANSSI, évolution produit : la ligne IPdiva avance sur tous les fronts

Suite sécurité de Systancia, IPdiva s’articule autour de deux solutions : IPdiva Care, qui permet de renforcer la traçabilité grâce à l’enregistrement vidéo des actions réalisées par les tiers accédant à distance à l’infrastructure informatique; et IPdiva Secure, qui permet de sécuriser les flux et applications et de protéger et contrôler les accès externes au système d’information de l’entreprise.

En cette fin mai, Systancia annonce l’obtention de la certification de sécurité de premier niveau (CSPN) de l’ANSSI pour IPdiva Secure 8 et se démarque ainsi de la plupart des produits disponibles sur le marché. S’appuyant sur une plateforme de communication innovante (VPN SSL à topologie répartie), IPdiva Secure garantit un accès sélectif « à la demande » aux ressources internes de l’entreprise, en tout lieu, et pour tous types de systèmes. Elle se démarque par une sécurité des terminaux mobiles et une authentification via OTP pour les applications dans le cloud renforcées.

Du côté d’IPdiva Care, il s’agit de fonctionnalités uniques sur le marché que la R&D Systancia a développé pour cette version 3 présentée. Jusqu’à présent passive, la surveillance du système d’information devient active, avec une remontée en temps réel des incidents et atteintes à la sécurité des SI. Grâce à une capacité d’analyse et de recherche très poussée, le moteur de recherche Systancia identifie l’incident en temps réel et le remonte sous forme d’alerte, faisant gagner un temps précieux à l’équipe informatique. Cette nouvelle version sera disponible au dernier trimestre.

Enfin, combinant les fonctionnalités d’IPdiva et d’AppliDis, IPdiva Protect voit le jour, s’affichant comme la première solution à même d’éradiquer complètement la menace des ransomwares transmis par e-mail avec un système ouvrant la pièce-jointe dans une zone de quarantaine dans le cloud mais pour autant sans réseau, anéantissant les effets du ransomware sur le réseau de l’entreprise, dont il est coupé. IPdiva Protect sera disponible au troisième trimestre.

AppliDis repousse les frontières des plus grandes fermes applicatives du marché

Lancée en 2015, AppliDis Fusion 5, qui avait fait parler d’elle notamment par sa fonctionnalité AppliDis BoxOnAir par laquelle le smartphone devient un moyen de transporter ses applications, franchit une nouvelle étape. Dès la fin de l’année, elle offrira une architecture scale-out basée sur les micro-services, capable de prendre en charge jusqu’à 100 000 utilisateurs sans perte de performance. Agile et en recherche perpétuelle d’innovations, Systancia devance ainsi les leaders du marché faisant tomber les dernières barrières qui pouvaient se dresser devant elle.

AppliDis Cloud Terminal, vers des accès applicatifs instantanés

Faisant le pari que le PC personnel est voué à disparaître dans le monde de l’entreprise et que des progrès en terme de confort utilisateur étaient possibles, Systancia a développé de nouvelles approches associant clients légers et produits de virtualisation, cette association baptisée Secure Cloud Terminal. Associant des constructeurs de clients légers, ces fonctionnalités permettent à la fois de considérablement réduire à quelques secondes le temps de mise sous tension du matériel et l’ouverture d’une application mais également de se logger à partir de son smartphone sans authentification. 

Go to Source