[CES 2019] Comment Dilepix robotise la surveillance agricole

Comment Dilepix robotise la surveillance agricole Aurélien Yol, co-fondateur de Dilepix © Dilepix

C’est au CES 2019 de Las Vegas, emmené par le Village by CA, que Dilepix lancera officiellement la commercialisation de son premier produit : une plateforme cloud permettant d’analyser automatiquement à distance les images captées par des équipements de surveillance dans un champ ou un bâtiment d’élevage. Des alertes sont générées en cas de menaces ou d’opportunités sur les végétaux et les animaux comme la présence d’insectes, de maladies ou l’apparition de fleurs.

« Etre présent au CES renforce la crédibilité de notre solution sur le marché. Le salon attire beaucoup de Français. Nous espérons y nouer des contacts avec des coopératives agricoles françaises mais aussi de potentiels partenaires comme des équipementiers« , explique Aurélien Yol, co-fondateur en mars 2018 de Dilepix avec Alban Pobla. Pour les deux associés, le CES sera aussi l’occasion d’acquérir une première vision du marché américain même si la start-up n’a pas, à moyen-terme, d’ambition à l’international.
 

Les coopératives en ligne de mire

Née d’un transfert de technologie de l’Inria Rennes-Bretagne-Atlantique, Dilepix a bénéficié en 2017 du dispositif de maturation du centre de recherche. La plateforme cloud, qui permet de connecter à distance des équipements, n’est qu’une première étape pour Dilepix. « Nous allons ensuite embarquer notre solution dans des équipements fixes ou mobiles« , indique Aurélien Yol. Sur ce marché à fort potentiel qu’est l’Agtech, la start-up ne cible pas directement les petits exploitants agricoles. « Commercialement, nous visons les grandes coopératives agricoles. Et allons mettre en place des partenariats avec des équipementiers pour la compatibilité de nos solutions.« 

 
Le contrôle robotisé

Mais avec cette technologie, la start-up entend aller plus loin que la simple surveillance et le diagnostic. « Les recherches menées à l’Inria s’articulaient autour du contrôle robotique par la vision. Notre algorithme permet de détecter et localiser avec précision dans l’espace les menaces et opportunités. L’objectif, infime, étant de pouvoir les cartographier et d’agir en temps réel de manière automatique« , détaille Aurélien Yol qui espère déployer ce contrôle robotisé à horizon 2021.
 

Dilepix a déjà embauché un ingénieur spécialisé dans la vision par ordinateur. Pour accompagner la poursuite de sa R&D, la start-up va bénéficier d’une subvention du Ministère de la recherche, dans le cadre du concours i-Lab dont elle est lauréate. Elle travaille aussi sur une première levée de fonds pour le 1er trimestre 2019.
 

Go to Source


bouton-devis