Ciblage publicitaire sur Portal : Facebook fait marche arrière, les données seront bien vendues

Lorsque Facebook a dévoilé la semaine dernière Portal, son appareil d’appel vidéo, il a donné l’impression que ce matériel n’avait rien à voir avec le ciblage publicitaire, évitant ainsi de répondre aux questions sur les problèmes de confidentialité et de traitement des données qui touchent toujours l’entreprise.

Cependant, le géant des réseaux sociaux revient sur les remarques initiales de ses dirigeants, précisant que les données recueillies par les appareils Portail peuvent, en fait, permettre du ciblage publicitaire.

Dans une déclaration à Recode, un porte-parole de Facebook a déclaré : « Lorsque vous effectuez un appel vidéo sur Portal, nous recueillons les mêmes types d’informations (c’est-à-dire les données d’utilisation telles que la durée des appels, la fréquence des appels) que nous recueillons sur les autres appareils compatibles Messenger. Nous pouvons utiliser ces informations pour les annonces publicitaires que nous vous montrons sur nos plateformes. D’autres données générales d’utilisation, telles que l’utilisation globale des applications, etc., peuvent également alimenter les informations que nous utilisons pour diffuser des annonces. »

L’entreprise tire l’essentiel de son argent des publicités

Cela contredit ce que Facebook a dit aux journalistes à divers médias, y compris CNET – à savoir que l’entreprise n’utiliserait pas les données collectées par Portal directement pour le ciblage publicitaire. La confusion, apparemment, provenait du fait que l’appareil Portal lui-même ne diffusait pas de publicités 😉

Il n’est pas surprenant que Facebook essaie d’utiliser ce nouveau flux de données pour le ciblage publicitaire, étant donné que l’entreprise tire l’essentiel de son argent des publicités. Dans son dernier rapport trimestriel, Facebook a déclaré avoir réalisé 13,23 milliards de dollars de revenus, dont 13 milliards proviennent de la publicité. Un chiffre en croissance de 42 % sur un an.

Malgré tout, les problèmes persistants de Facebook avec le traitement des données des utilisateurs semblent avoir un impact sur l’entreprise. Bien que ses revenus aient été solides au deuxième trimestre, ils n’ont pas répondu aux attentes du marché. Par ailleurs, la croissance du nombre d’utilisateurs aux États-Unis et au Canada est demeurée stable d’un trimestre à l’autre.

Vol de données en masse

Les politiques de Facebook en matière de données font l’objet d’un examen attentif depuis le début de l’année, depuis en fait que l’entreprise a reconnu que la société d’analyse de données Cambridge Analytica avait mal géré les données de millions d’utilisateurs de Facebook.

Depuis, l’entreprise n’a toujours pas expliqué clairement comment elle tire parti des données utilisateurs et comment elle les protège. Entre-temps, Facebook a reconnu que des pirates informatiques avaient volé des renseignements personnels appartenant à des dizaines de millions d’utilisateurs.

Article « Facebook backtracks, says data from Portal devices may inform ad targeting » traduit et adapté par ZDNet.fr

Go to Source


bouton-devis