Cisco veut développer des fonctions “prédictives” au sein des réseaux

Cisco veut s’inscrire dans la logique des réseaux intelligents en intégrant des dimensions “d’agilité” et des fonctions de “prédiction” (“Intent-Based Networking”).

Dans le cadre de sa session Cisco Live EMEA qui vient de se terminer à Barcelone, l’équipementier réseau américain a mis en exergue cette approche d’automatisation au maximum de tâches au niveau des infrastructures (data centers, campus, succursales) et des périphériques et cette dimension “intentionnelle”.

Il parie sur des innovations logicielles comme la modélisation mathématique et l’exploitation d’informations contextuelles. Tout en faisant évoluer progressivement l’offre réseau vers un modèle d’abonnement vulgarisé par le modèle Cloud.

La nouvelle gamme de produits réseau Intent-Based Networking (IBN) englobe de nouvelles fonctions d’assurance (Cisco Network Assurance Engine) pour vérifier en continu le bon fonctionnement “conforme” à divers objectifs : métiers, exploitation du réseau, conformité des règles de sécurité.

Elle intègre le logiciel Cisco DNA Center Assurance qui fournit “une vue contextuelle globale” de l’état d’un réseau.

cisco-intent-based-networkingL’approche prédictive “IBN” de Cisco

“Nous franchissons une autre étape importante vers cet objectif ambitieux, en proposant des innovations d’Intent-Based Networking basées sur l’intention, conçues pour fournir des informations contextuelles et une assurance qui aideront à rendre les nouvelles technologies davantage proactives”, assure David Goeckeler, Vice-Président exécutif en charge de la division Networking & Security Business chez Cisco, cité dans le communiqué.

Avec le système “prédictif”, les équipes IT gagnent en réactivité pour apporter les modifications nécessaires au bon fonctionnement des infrastructures : filaires ou sans fil (Cisco sur l’expérience acquise via Meraki sur ce dernier point). Voire éradiquer “proactivement” les pannes et les failles à travers une analyse en continu d’un réseau donné.

Environ 200 clients de Cisco ont déjà testé cette approche IBN, dont Robert Bosch GmbH, REWE Group, un hôpital de Houston (Texas), la Ligue Majeure de Baseball et Scotiabank.

Cloud : Cisco avance aussi avec HyperFlex

Selon Silicon.co.uk, au cours de cette convention Cisco, l’accent a été mis sur la solution Cisco Container Platform pour le déploiement de conteneurs et leur orchestration via Kubernetes.

Pour avancer dans les environnements Cloud qui constitue une extension logique de son terrain de jeu historique des réseaux d’infrastructures, Cisco a signé dans le courant de l’automne une alliance avec Google Cloud Platform.

La version 3.0 de son logiciel phare d’hyperconvergence Cisco HyperFlex a également été dévoilée.

Elle prend désormais en charge le logiciel de virtualisation Microsoft Hyper-V (parallèlement à VMware ESXi) et s’ouvre davantage à la supervision multicloud et à la dimension d’exploitation hybride.

Les problématiques de déploiement pour Virtual Server Infrastructure (VSI) et Virtual Desktop Infrastructure (VDI) et de workloads associés à des projets de migration d’applications stratégiques (SGBD, ERP) sont également affinées.

Pour gagner en sérénité d’exploitation, Cisco peut compter sur les solutions AppDynamics (acquises début 2017 pour 3,7 milliards de dollars) de surveillance des performances des applications hybrides s’exécutant sur HyperFlex.

Fin janvier, sous un angle d’approche verticale, une collaboration avec le groupe allemand DB Schenker a été entamée pour développer le volet Internet des Objets (IoT) appliqué au secteur de la logistique.

(Crédit photos : Cisco)

Go to Source


bouton-devis