Cloud : Rackspace s’offre au fonds d’investissement Appolo pour 4,3 milliards de dollars

Cloud : Rackspace s’offre au fonds d’investissement Appolo pour 4,3 milliards de dollars Cloud : Rackspace s’offre au fonds d’investissement Appolo pour 4,3 milliards de dollars © Rackspace

A lire aussi

Microsoft baisse les prix de ses services cloud de 17%, Rackspace en pâtit

Pourquoi HP, Verizon et Rackspace sortiraient du cloud public en 2016

Amazon accentue la pression sur ses concurrents dans le cloud

La consolidation dans le cloud computing se poursuit. Après le rachat de l’américain Joyent par Samsung en juin 2016, c’est au tour de Rackspace Hosting de se faire avaler. En quête d’un repreneur depuis deux ans, le fournisseur texan de services d’hébergement informatique et d’infonuage va se vendre au fonds d’investissement Appolo Global Management. La transaction se monte à 4,3 milliards de dollars, 38% de plus que la valorisation enregistrée en bourse le 3 août 2016 avant l’annonce de négociations entre les deux parties. Sa finalisation, prévue au quatrième trimestre 2016, fera sortir la société de la Bourse de New York où elle est cotée depuis 2008.

Père de la plateforme OpenStack

Fondé en 1998 à San Antonio, au Texas, Rackspace Hosting se présente comme un pionnier de l’hébergement d’applications informatiques et du cloud d’infrastructure (IaaS pour Infrastructure as a Service). La société compte aujourd’hui environ 6 200 personnes et s’attend à un chiffre d’affaires de 2 milliards de dollars en 2016, en progression de 3 à 4% par rapport à 2015. Elle est connue pour être à l’origine avec la NASA d’OpenStack, la plateforme open source de cloud d’infrastructure promue aujourd’hui aussi par d’autres acteurs comme IBM, Hewlett Packard Entreprise ou Fujitsu. Pour livrer ses services, elle s’appuie sur une infrastructure en propre de six sites de datacenters dans le monde : trois aux Etats-Unis, un à Londres, en Angleterre, un à Hong Kong et un à Sidney, en Australie.

Difficulté à résister à Amazon, Microsoft, IBM et Google

Le marché mondial du cloud d’infrastructure jouie d’une croissance à deux chiffres. Mais Rackspace Hosting fait partie des acteurs de second couteau qui peinent de plus en plus à s’imposer face à la domination croissante des « big four » du secteur : Amazon Web Services, Microsoft, IBM et Google. Selon Synergy Research, le revenu combiné de ces quatre géants dans le cloud d’infrastructure a bondi de 68% au deuxième trimestre 2016, alors que le marché a augmenté de 51% à 8 milliards de dollars. Rackspace n’a connu, lui, qu’une progression à un chiffre.

Repli sur le marché niche des services managés

Cette marginalisation sur un marché en proie à une guerre sans merci des prix entre Amazon Web Services, Microsoft et Google a poussé le fournisseur texan à chercher dès mai 2014 soit un repreneur soit un investisseur. Entre temps, il s’est replié sur le marché niche des services managés de cloud par opposition aux services banalisés des « big four » où la guerre des prix fait rage.

Go to Source