Clustree, le Big data au service des RH

La start-up française Clustree, qui revendique d’être le seul acteur Big data spécialisé en ressources humaines, vient de publier une infographie listant les « 10 jobs de rêve » pour l’année 2016. Sans surprise, le podium fait la part belle aux data scientists, numéro 1, aux trafic managers (n°2) et aux chefs de produit web et mobile (n°3). Suivent les « social media manager », UX Designer, architecte Big data, etc.

Ce qui est intéressant dans la démarche de Clustree est que pour réaliser cette infographie, la société a analysé 100 millions de profils professionnels publics, c’est-à-dire accessibles librement sur Internet. Elle s’est intéressée au poste occupé par la personne mais aussi aux postes occupés précédemment et aux compétences mentionnées. « Pour un métier nouveau comme celui de data scientist, par exemple, c’était intéressant de voir d’où venaient les personnes, quel métier elles faisaient avant et quelles étaient leurs compétences », explique Pauline Ravel, responsable du développement commercial.

 « Un data scientist avec 5 ans d’expérience, ça n’existe pas ! »

Résultat : 21% des data scientists en poste étaient auparavant ingénieur logiciel ; 17% ingénieur de recherches et 13% statisticien. Clustree liste également les métiers précédents les moins cités : 3% des data scientists étaient analyste de marché ; 1% analyste financier.

Ces informations peuvent inciter les DRH à regarder en interne s’il existe des profils réunissant les compétences nécessaires et capables d’évoluer. « Beaucoup d’entreprises se tournent vers l’extérieur lorsque le profil exact qu’elles recherchent n’existe pas en interne. Mais un data scientist avec 5 ans d’expérience, ça n’existe pas », affirme Pauline Ravel. Elle cite l’exemple du Crédit Agricole qui recherchait un ingénieur Big data. Ne l’ayant pas trouvé en interne, la banque a cherché à recruter à l’extérieur. Clustree lui a suggéré de regarder en interne du côté des analystes de marché. La banque a trouvé son candidat !

Une pépite française

Clustree, créée en 2013, s’est positionnée sur la Business Intelligence dédiée aux RH. Elle a développé une solution qui analyse les données internes de l’entreprise et les données externes, les 100 millions de parcours professionnels accessibles dans le monde. Accessible en mode SaaS, la solution est « un outil pour mieux connaître les collaborateurs, leurs parcours et permettre aux entreprises d’identifier les potentiels en interne », poursuit Pauline Ravel. 

Clustree compte déjà une dizaine de clients, surtout des entreprises du CAC 40. Deux grandes entreprises sont en cours de signature pour une utilisation mondiale de la solution. Clustree a levé 600 000 euros en juillet 2014 et 2,5 millions d’euros en octobre 2015. « Cela nous permet de nous développer, notre effectif double tous les 6 mois ». Onze postes sont actuellement ouverts. La start-up prévoit que son effectif passera de 20 personnes fin 2015 à 80 personnes fin 2016.