Datacenter : Equinix renforce sa présence à l’international

Equinix voit grand. L’opérateur de centres de données a présenté ses plans d’expansion dans 16 pays. Ceux-ci doivent permettre à la société d’ouvrir 12 nouvelles installations IBX (International Business Exchange) et d’étendre 23 de ses sites IBX existants avant la fin de l’année. L’opérateur a déclaré que le coût total de cette expansion pèsera de 1,7 à 1,9 milliard de dollars sur ses dépenses en immobilisations.

 

Aux Etats-Unis et dans toute l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA), Equinix dispose de six centres de données IBX dont l’ouverture est prévue en 2019. Le deuxième de la société en Bulgarie, SO2 à Sofia, devrait ouvrir ses portes au deuxième trimestre, aux côtés du septième centre de données IBX de la société à Helsinki, HE7, qu’Equinix a qualifié de « passerelle numérique comblant le fossé entre la Russie, les pays baltes et le reste de l’Europe par des voies numériques directes ».

Au troisième trimestre 2019, Equinix ouvrira WA3 à Varsovie, en Pologne, et à la fin de l’année, Hambourg, en Allemagne, recevra son premier IBX. « HH1 sera stratégiquement situé à proximité de la mer du Nord, ce qui facilitera l’accès aux stations d’atterrissage des câbles sous-marins, car Hambourg est un point d’interconnexion de premier ordre pour les câbles reliant Francfort », a déclaré Equinix.

En ce qui nous concerne, PA8 à Paris, en France – déjà loué à 60 % – a ouvert ses portes en mars 2019, Equinix affirmant qu’il s’agit de la première nouvelle construction dédiée aux clients hyperscale ; et LD7, le huitième IBX de la société à Londres, a également ouvert le mois dernier. Equinix précise que 1,2 milliard de dollars ont été dépensés pour renforcer et étendre sa présence dans la région de Londres.

Le site parisien d’Equinix étendu d’ici la fin d’année

Dans la région Asie-Pacifique, Equinix ouvrira son onzième et plus grand site à Tokyo, au Japon (TY11), qui, selon elle, répondra à la demande croissante d’interconnexion accrue dans les secteurs du cloud, des réseaux et des services financiers.

Annoncé en janvier, Séoul, en Corée du Sud, verra l’ouverture du premier centre IBX de l’entreprise dans le pays ; le quatrième IBX de l’entreprise est également en construction à Singapour, SG4 ; tandis que le SH6 de Shanghai, ouvert depuis février, est le cinquième et plus grand IBX local d’Equinix et est situé dans la zone de libre échange de Pudong, qui est un centre de commerce et des services financiers. En Australie, Equinix ouvrira son quatrième IBX à Melbourne, ME2, tandis que le huitième IBX de la société à Sydney, SY5, sera le plus grand site d’Equinix en Australie.

Par ailleurs, 23 des sites d’Equinix feront également l’objet d’une extension avant la fin de l’année. Un site à Amsterdam (Pays-Bas), Paris (France), Stockholm (Suède), Madrid (Espagne), Osaka (Japon), Perth (Australie), Atlanta, Chicago, Dallas, New York et Seattle (États-Unis), Francfort (Allemagne) où trois sites seront agrandis, Hong Kong où trois sites seront agrandis, Londres (UK) où trois sites seront étendus et Zurich (Suisse) où deux sites sont en cours d’expansion. Equinix a indiqué que, le cas échéant, chacune de ses installations sera directement connectée aux autres centres de données IBX d’Equinix via des liaisons par fibre optique entre les sites. La société exploite actuellement 202 centres de données IBX dans 24 pays, totalisant plus de 341 000 interconnexions.

Source : « Equinix to launch 12 data centres and expand 23 sites in 2019« 

Go to Source


bouton-devis