Datrium entend redonner du souffle aux VM

Brian Biles, CEO et cofondateur de la start-up, affiche pour objectif de mettre fin à l’ère du SAN.

Brian Biles, CEO et cofondateur de la start-up, affiche pour objectif de mettre fin à l’ère du SAN.

La flash est trop rapide pour le SAN, fort de ce constat Datrium propose de revoir l’architecture supportant les VM pour éliminer les goulets d’étranglement et optimiser les ressources de stockage disponibles.

Installée à Sunnyvale dans la Silicon Valley, Datrium a été fondée en 2012 par des anciens de Data Domain, avec le soutien de poids lourds de la vallée comme Diane Green. Brian Biles, CEO et cofondateur de la start-up, affiche pour objectif de mettre fin à l’ère du SAN avec des systèmes de stockage flash au plus près des VM. le constat est simple. Une plate-forme qui vient en fait concurrencer les solutions hyperconvergentes – mais également la plate-forme vSAN de VMware – en s’intégrer aux datacenters existant selon le CEO de la jeune pousse californienne. Au format 2U, la solution DVX de Datrium accueille des ressources cpu, NVRAM (pour stocker les VM) et flash (pour une capacité effective de 60 à 180 To) combiné un hyperviseur maison travaillant de concert avec l’environnement vSphere. L’idée à l’origine de la start-up est de répondre aux problèmes des performances dans les environnements virtualisés sans course à l’armement au niveau des infrastructures.

L’appliance DVX garantit les performances des VM en les isolant des hôtes.

Certains goulots d’étranglement étant liés à différents éléments connexes, le travail a consisté à isoler les VM au niveau des E/S malgré les configurations multi-hôtes pour garantir les performances. L’architecture DVX est en fait composée de deux éléments distincts, l’appliance (NetShelf) et un hyperviseur maison. Le seul but de la base matérielle est de fournir un stockage bon marché et facile à gérer sans services sophistiqués du type RAID, clonage, déduplication et compression qui sont en fait assurés par l’hyperviseur Da. La connectivité entre les hôtes NetShelf et les VM ESXi est assurée via un lien 10Gb. Les services de données Da sont exécutées sur les hôtes ESXi, mais il convient de noter qu’ils sont complètement apatrides (les VM sont hébergés sur l’espace NVRAM du NetShelf), il n’y a donc pas de problème avec la gestion des fonctionnalités de base de vSphere sur les hôtes ESXi, tels que DRS et vSphere HA. De plus, en isolant les VM, il devient plus facile de résoudre les problèmes de performances. Datrium prend en charge jusqu’à 32 hôtes ESXi par NetShelf mais il est envisageable de monter en puissance avec un cluster.

Hugo Patterson, CTO et cofondateur de Datrium, nous a détaillé son architecture.

Jusqu’à 32 hôtes par appliance 

Un des points essentiels de DVX est le support des périphériques flash sur les hôtes ESXi. Datrium peut travailler avec tous les serveurs x86 dotés au minimum de huit cœurs et 5 Go de Ram, plus 2,5 Go de Ram pour chaque To de flash (Sata, PCIe ou NVMe). Les composants flash fournissent une accélération cache en lecture tandis que l’écriture est directement géré par le NetShelf avec un miroir NVRAM.

L’architecture de Datrium repose sur un hyperviseur maison et associé à une appliance Netshelf.

En ce qui concerne les performances, Datrium prétend que la bande passante totale peut atteindre que 30 000 IOPS par hôte (la performance est dictée par la classe CPU du serveur et le type de SSD). Supportant jusqu’à 32 hôtes, la plate-forme DVX peut donc monter jusqu’à 1 million d’IOPS. Et, sur une liaison 10 Gbit/s, la bande passante en écriture du NetShelf approche les 800 Mbit/s.

Au final, Datrium DVX permet donc aux clients de gérer de concert leur stockage comme leurs machines virtuelles. Par exemple, si les performances d’un hôte diminuent sur un SAL, les administrateurs peuvent utiliser vMotion pour déplacer la charge de travail sur un hôte différent avec plus d’espace libre. Précisons que DVX supporte les versions 5.5 et 6.0 de vSphere. Datrium DVX est disponible pour un prix de départ de 125 000 $HT.

Go to Source