Dell livre 2 PowerEdge taillés pour l’analytique dopé à l’IA

Sur Dell Technologies World 2018, à Las Vegas, début mai, le fournisseur texan a annoncé deux configurations de serveurs PowerEdge 4-sockets équipés de Xeon Scalable pour les applications intensives d’analyse de données exploitant le machine learning.

Sur Dell Technologies World, Jeff Clarke, vice chairman de Dell, responsable des produits et des opérations, a présenté les PowerEdge R840 et R940xa. (Crédit : Dell)

La montée en puissance des applications analytiques recourant à l’apprentissage machine et au deep learning ont conduit Dell à bâtir des configurations de serveurs destinées à accélérer les charges de travail exploitant l’intelligence artificielle. Lors de sa conférence Dell Technologies World, à Las Vegas du 30 avril au 3 mai, le fournisseur a ainsi annoncé ses PowerEdge R840 et R940xa 4-socket qui seront livrés le 22 mai. « Les serveurs d’usage général qui conviennent à plusieurs types de charges de travail n’apportent pas toujours aux clients les performances qu’ils attendent et en matière d’analyse de données, une question de millisecondes peut constituer une différence cruciale», a exposé en préambule Ravi Pendekanti, senior vice-président, responsable produit et marketing pour les serveurs et les systèmes d’infrastructure chez Dell. Si le modèle R840 a été conçu pour les applications s’appuyant sur des SGDBR traditionnels ou des bases noSQL, le R940xa – xa signifiant extreme acceleration – est taillé pour les applications recourant à des bases de données accélérées par GPU comme Brytlyt, Kinetica ou MapD. « Un meilleur ratio CPU/GPU est attendu et c’est là que le R940xa devient très important », a souligné Ravi Pendekanti.

Présenté sur Dell Technologies World 2018 par Jeff Clarke, vice chairman de Dell, responsable des produits et des opérations, le serveur 4-sockets PowerEdge R840 peut recevoir jusqu’à 2 GPU et 2 FPGA. (Crédit : Dell)

Le modèle R840, logé dans un boîtier 2U, peut recevoir jusqu’à 4 processeurs Xeon Scalable d’Intel et monter ainsi jusqu’à 112 coeurs. Sur la capacité mémoire, il peut loger 48 DIMM DDR4 (dont 12 NVDIMM) pour atteindre 6 To (dont 384 Go maximum de mémoire non volatile). Sur la partie stockage, sa capacité est augmentée de plus de 60% par rapport à la précédente génération et il peut se voir directement connecter jusqu’à 24 solutions de stockage NVMe. Pour accélérer les performances applicatives, le serveur R840 peut recevoir 2 GPU et 2 FPGA et les temps de réponse sont 3,5 fois plus rapides. « La sécurité est un point important, nous continuons à avoir une architecture cyber-résiliente et du côté automatisation, nous avons une API RESTful OpenManage pour l’intégration DevOps », a complété le responsable serveurs de Dell. 

Ratio CPU/GPU de 1 pour 1 sur le PowerEdge R940xa

Sur le PowerEdge R940xa, la performance franchit un seuil. Le serveur loge dans un boîtier 4U. Comme le R840, il reçoit jusqu’à 4 processeurs Xeon Scalable pour monter à 112 coeurs et accepte jusqu’à 6 To de mémoire (et 384 Go sur NVDIMM), mais il supporte aussi jusqu’à 4 GPU. « Nous avons un ratio CPU/GPU de 1 pour 1 et le serveur peut supporter jusqu’à 8 FPGA », annonce Ravi Pendekanti. En combinant CPU et GPU, la base de données Brytlyt « peut fournir des temps de réponses de moins d’une seconde sur des milliards de lignes de données, ce qui aurait pris 20 minutes avant », selon Richard Feyns, CEO de l’éditeur de la base accélérée par GPU. 

Le PowerEdge R940xa loge dans 4U. Il offre jusqu’à 32 emplacements de 2,5 pouces pour combiner disques durs et SSD et jusqu’à 4 solutions NVMe direct-attached. Pour la connexion de périphériques externes, le serveur présente jusqu’à 12 ports PCIe  (Crédit : Dell)

Dell Technologies World a également fourni l’occasion de présenter rapidement l’infrastructure composable que Dell prépare sous le nom de PowerEdge MX. Celle-ci est prévue pour le deuxième semestre de cette année. Cette infrastructure modulaire conçue pour un environnement défini par logiciel hébergera jusqu’à 3 fois plus de capacités de stockage que les autres architecture 2 sockets équivalentes, selon Dell, et jusqu’à 5 fois plus de performances I/O sur le réseau. Elle permettra de gérer jusqu’à 8000 équipements PowerEdge à partir d’une console. Cette infrastructure « cinétique » comme l’a décrit Ravi Pendekanti « est conçue pour permettre aux clients de configurer leur infrastructure IT de façon flexible et de prendre des décisions, pour différentes charges de travail, sur les capacités de compute, sur les cartes d’accélération, la mémoire, la connectivité I/O, etc., de façon indépendante », a expliqué le senior vice-président, responsable des serveurs.

A Las Vegas, Dell a par ailleurs annoncé sa prochaine génération de solution de stockage flash NVMe succédant aux baies VMax sous le nom de PowerMax

Go to Source


bouton-devis