Docker centralise la gestion et le déploiement de conteneurs


A Barcelone, sur DockerCon Europe 2015, Docker a présenté une brique d'administration qui, ajoutée à ses autres solutions, permettra de constituer des offres de containers as a service. (crédit : D.R.)

A Barcelone, sur DockerCon Europe 2015, Docker a présenté une brique d’administration qui, ajoutée à ses autres solutions, permettra de constituer des offres de containers as a service. (crédit : D.R.)

L’éditeur californien Docker lance un programme bêta autour de sa solution Universal Control Plane. Installée sur site, celle-ci permet de déployer des applications conteneurisées dans différents environnements et de constituer des offres de type « Containers as a service » (CaaS) pour les équipes DevOps.

A l’occasion de la conférence DockerCon Europe 2015, qui se tient en ce moment à Barcelone (16-17 novembre), Docker a présenté sa solution Universal Control Plane. Celle-ci s’installe sur site pour déployer et gérer de façon centralisée, sur n’importe quelle infrastructure, des applications mises en conteneurs avec sa technologie. Elle permet de provisionner à la fois les ressources de traitement (compute), de réseau et de stockage, explique Docker en précisant que, bien qu’installée sur site, la solution permet de gérer simultanément le déploiement d’applications sur des hôtes Docker à travers les différentes plateformes supportées, ce qui inclut les serveurs bare metal, les machines virtuelles et les environnements cloud, privés ou publics.



Docker Universal Control Plane (DUCP) permet de gérer les applications Docker quel que soit l’infrastructure où elles sont exploitées, notamment sur les clouds publics Microsoft Azure, Digital Ocean, AWS ou SoftLayer. Il y a un an, le fournisseur low cost Digital Ocean avait adopté Docker via des instances CoreOS.

Dans un communiqué, le fondateur et actuel CTO de Docker, Solomon Hykes, explique que, jusqu’à présent, pour gérer les applications en containers, les équipes informatiques étaient obligées de bâtir leur propre pile de gestion en utilisant divers composants open source. Dans d’autres cas, ils utilisaient un assemblage de logiciels commerciaux, ce qui « les verrouillaient » et leur enlevait une partie du contrôle, selon l’architecte en chef.

Intégré avec la solution de stockage sécurisé Trusted Registry

Universal Control Plane s’intègre avec Trusted Registry que Docker a lancé en juin dernier (en bêta dès février sous le nom de Hub Enterprise) pour permettre aux entreprises de stocker de façon sécurisée leurs images de conteneurs, on-premise ou dans un cloud privé virtuel. Trusted Registry s’installe à partir de la console d’administration web, s’intègre avec les ressources de stockage choisie, ainsi qu’avec les services d’annuaire LDAP pour authentifier les utilisateurs. Utilisé en conjonction avec Universal Control Plane, il permettra de créer des offres commerciales de type « Containers as a service » (CaaS), explique Docker. Celles-ci se présentent sous la forme d’un framework au sein duquel les équipes IT opérationnelles peuvent fournir à des développeurs du contenu sécurisé à travers un portail en self-service sur une infrastructure programmable.

Ainsi que le décrit encore Docker, cela permet d’établir un pipeline de mise à disposition en mode continu entre les développeurs et les opérationnels, qui permette une certaine agilité tout en apportant à la fois des outils de contrôle. L’éditeur californien (basé à San Francisco) indique aussi qu’il veut combiner cette approche de bout en bout avec son service cloud Docker Hub et avec la plateforme DevOps Tutum qu’il vient de racheter. Il ouvre un programme bêta pour son logiciel Universal Control Plane. Par ailleurs, la version stable de Docker 1.9.0 est sorti au début du mois.

Powered by WPeMatico