Données personnelles : Google parle aux Européens

 

Google a mis à jour la présentation de sa politique de confidentialité en amont du règlement général sur la protection des données de l’UE (RGPD) qui entrera en vigueur dans quelques semaines à présent.

Comme le dit le proverbe, une image vaut mille mots, et Google adopte cette approche pour sa nouvelle politique de confidentialité qui s’appliquera le 25 mai, jour de l’entrée en vigueur du GDPR en Europe.

Le règlement introduit des règles plus strictes sur la collecte, l’utilisation et le consentement – et de nouveaux droits comme la portabilité des données. La mise en page de la nouvelle politique de confidentialité, disponible aujourd’hui, a été considérablement simplifiée par rapport à la version actuelle.

Mêmes pratiques, mais présentées autrement

Le contenu demeure en grande partie inchangé, mais plutôt que d’utiliser des chapitres lourds avec des descriptions et des puces, la nouvelle politique est structurée autour d’une liste de catégories de contenu qui peuvent être cliquées pour naviguer d’une section à l’autre de la politique.

Chaque section inclut désormais des illustrations ou de courtes vidéos YouTube expliquant en termes simples ce que la politique signifie et quels terminaux et services elle couvre, parmi lesquels Android, Chrome, Search, Google Maps, YouTube et Google Home.

Le but de la refonte est de permettre aux utilisateurs de trouver plus facilement des informations sur les données collectées par Google et de comprendre la finalité de ces collectes. Elle comprend également des liens menant aux paramètres de confidentialité.

« Nous avons amélioré la navigation et l’organisation de la politique pour faciliter la recherche ; expliqué nos pratiques plus en détail et avec un langage plus clair ; et ajouté plus de détails sur les options dont vous disposez pour gérer, exporter, et supprimer des données de nos services » écrit William Malcolm, directeur de la protection de la vie privée chez Google EMEA.

Google adressera par ailleurs un courriel à tous ses utilisateurs pour les informer de la nouvelle politique. Des milliards d’individus devraient ainsi recevoir cette notification.

Une autre partie de l’effort de conformité au RGPD de Google se concentre sur la portabilité des données. Pour répondre à ce nouveau droit des internautes européens, Google a récemment publié sur GitHub un projet de transfert de données.

Du code open source pour gérer la portabilité

Le géant propose actuellement du code en open source « early stage », qui sera éventuellement disponible pour tout développeur afin de permettre des transferts directs de données entre deux services.

« Data Transfer Project envisage un écosystème d’adaptateurs qui convertissent une gamme de formats propriétaires en un petit nombre de formats canoniques utiles pour le transfert de données » indique Google sur sa page GitHub.

« Cela permet le transfert de données entre deux fournisseurs de services en utilisant le mécanisme d’autorisation existant du fournisseur de services, et permet à chaque fournisseur de services de garder le contrôle sur la sécurité de leur service. »

Pour encourager les fournisseurs de services à adopter la technologie, le projet établit une distinction entre les données d’un utilisateur et les données d’un fournisseur de services.

« La portabilité ne doit pas s’étendre aux données collectées permettant de faire fonctionner un service, y compris les données générées pour améliorer la performance du système ou former des modèles qui peuvent être commercialement sensibles ou exclusifs. »

Enfin, Google déploie son application Family Link Android dans tous les pays de l’UE. Jusqu’à présent, le service Family Link n’était disponible qu’au Royaume-Uni et en Irlande. L’application permet aux parents de créer un compte Google pour le terminal Android de leurs enfants et de gérer les applications qu’ils peuvent utiliser.

« Selon les nouvelles règles, les entreprises doivent obtenir le consentement des parents pour traiter les données de leurs enfants dans certaines circonstances » note Malcolm.

Go to Source


bouton-devis