Données personnelles sur Google : et la lumière fut ?

 

Fatigué de chasser en vain comment protéger au mieux vos données personnelles dans les paramètres de compte Google ? Plus d’un utilisateur a sans doute déjà éprouvé cette frustration. Et Google a décidé de tenir compte de ces retours, tout en y étant contraint en Europe suite à l’entrée en vigueur du RGPD.

La firme annonce avoir apporté des évolutions au niveau des paramètres de compte sur Android. Objectif revendiqué : simplifier la navigation dans ces paramètres et rendre plus compréhensible pour les internautes leur implication en termes de confidentialité.

Des données collectées, mais pour quoi ?

« Nous voulons toujours nous assurer que les individus ont le contrôle des données qu’ils partagent avec Google » assure Tamar Yehoshua, vice-président de Google chargé de la sécurité des comptes. « Il est important pour nous qu’ils comprennent ce pour quoi ils consentent. » Facebook annonce la même chose, pratiquement mot pour mot.

Les changements sont en vigueur depuis une semaine à présent. Les utilisateurs d’Android peuvent désormais rechercher tous les paramètres du compte Google pour trouver des sujets précis, utiliser une interface refondue pour naviguer plus facilement dans les paramètres de confidentialité et recevoir des notifications plus visibles lorsque Google détecte un problème sur un compte.

C’est ainsi que Google présente les évolutions apportées aux paramètres de compte. Le géant de la publicité sur Internet précise par ailleurs que la nouvelle interface sera déployée sur iPhone, iPad et les navigateurs Web plus tard cette année.

La décision de Google est motivée par la pression croissante des utilisateurs et des régulateurs sur les questions de confidentialité des données. Si c’est Facebook qui a encaissé le gros de la tempête suite au scandale Cambridge Analytica, les autres services, dont Google et Twitter, n’échappent pas non plus aux questions.

Google avait déjà en 2015 réuni un certain nombre de paramètres de confidentialité en un espace unique. Il apporte aujourd’hui de nouveaux changements, selon Google, après des tests utilisateur approfondis.

Fournir des réglages n’est qu’une partie de la réponse. Google a donc travaillé également sur le volet information des utilisateurs afin de présenter de manière plus explicite l’implication des différents réglages.

Vision et langage positifs de la collecte de données

« Il fournit un langage très clair sur ce que sont les paramètres et leur impact » promeut Yehoshua. Et dans ce domaine, Google avait bien des progrès à accomplir. Pour Jeremy Gillula, directeur juridique de l’Electronic Frontier Foundation, Google n’affiche pas un bilan parfait en la matière.

La firme n’a pas toujours précisé, par exemple, que certains types d’informations pouvaient être utilisés pour cibler les publicités auprès des utilisateurs, souligne-t-il notamment.

Dans le cadre de sa démarche, le centre de gestion de compte Google explique désormais comment le partage de données avec Google pourrait bénéficier aux utilisateurs. Une façon d’encourager les utilisateurs à lui accorder un consentement explicite.

Par exemple, pour bénéficier de rappels sur les vols à venir, les utilisateurs doivent permettre à Google d’accéder à des informations sur leurs réservations de voyages depuis leurs comptes de messagerie.

Pour le porte-parole de l’association de protection de la vie privée, il est également important de fournir des exemples réels des données recueillies par le géant et des fonctions apportées en contrepartie. Cette condition aidera les internautes à déterminer s’ils souhaitent oui ou non continuer à les partager.

Les informations collectées par Google peuvent être trouvées dans la section Mon activité, qui apparaît juste sous les paramètres qui contrôlent les données partagées avec Google. Dans cette rubrique, l’utilisateur accède aux recherches récentes sur le moteur de Google, Google Maps et même son compte Gmail.

Et les publicités ciblées ? C’est bon pour vous

Bien sûr, Google utilise également les données personnelles afin de diffuser des publicités ciblées. Google propose un bouton d’activation/désactivation. Toutefois, cette option est distincte des contrôles qui permettent de décider de partager ou pas des données comme ses recherches ou sa localisation.

La transparence de Google a cependant des limites et les mots sont choisis avec soin pour véhiculer une image positive de la collecte et de l’exploitation des données. « Il va dire des choses comme, la fonctionnalité vous donne des expériences plus personnalisées et de meilleures recommandations » rappelle Jeremy Gillula. « Il ne dit pas explicitement, ‘pour cibler les publicités.' »

Google a en revanche publié un billet de blog la semaine dernière expliquant comment les informations partagées avec lui affectent les publicités affichées sur l’écran des utilisateurs.

« Par exemple, si vous avez regardé les moments clés d’un récent match de football sur YouTube ou recherché ‘terrains de football près de chez moi’, vous pourriez voir une publicité pour des shorts de football » détaillait Philippe de Lurand.

Un point d’accès au panneau de configuration est disponible dans n’importe quelle application Google sur smartphone, annonce Google, reconnaissant néanmoins qu’il est plus facile à trouver dans certaines applications que d’autres. L’accès est loin en effet d’être homogène sur chacune des apps Google.

« Vous verrez plus de points d’accès au fil du temps, en particulier dans les applications » promet cependant Tamar Yehoshua.

Go to Source


bouton-devis