Dropbox centre la refonte de son app sur la collaboration

L’entreprise de stockage de fichiers Dropbox continue de se réinventer et cherche à concurrencer les rivaux que sont Google, Microsoft et Slack dans les domaines de la collaboration et de la productivité.

Dropbox se réinvente poru pousser ses utilisateurs à prendre un abonnement. (Crédit Dropbox).

Dropbox a procédé à une refonte majeure de son service de partage de fichiers. La plateforme, qui cherche à se repositionner comme un centre de collaboration et de productivité sur le lieu de travail, veut regrouper dans un seul espace divers outils de productivité les plus utilisés. « C’est un espace de travail unique pour organiser son contenu, connecter ses outils et réunir tout le monde, où qu’il se trouve », a déclaré l’entreprise dans un message publié lundi sur un blog.

Pour atteindre cet objectif, l’app Dropbox dispose de trois nouveaux atouts. D’abord, elle peut combiner des documents provenant de différentes sources, notamment Google Documents, Sheets et Slides et des fichiers Microsoft Office, et les rend accessibles en un seul endroit. « Les utilisateurs peuvent créer, organiser et partager du contenu directement à partir de Dropbox », a déclaré l’entreprise. Ils peuvent également stocker dans cet espace des raccourcis de signets pour les pages Web et autres outils SaaS. L’interface de recherche pour trouver les documents a également été améliorée. Ensuite, les intégrations de l’app avec les outils de collaboration et de communication, dont Slack et Zoom, facilitent les discussions entre collègues sur le travail en cours sans quitter Dropbox. Enfin, la nouvelle app permettra aux utilisateurs de coordonner leurs travaux numériques.

Pour cela, l’éditeur a intégré à son app des fonctions allégées de gestion de projet, comme la gestion des listes de tâches pour le suivi du travail en cours, ou des @mentions pour répartir le travail, plus la possibilité d’identifier les documents dans des dossiers spécifiques au projet. Il est également possible de vérifier l’état d’avancement des fichiers partagés à l’aide d’un nouveau flux d’activités pour l’équipe. Ces fonctionnalités, qui seront disponibles en ligne et dans l’app desktop de Dropbox, sont accessibles sans surcoût avec tous les abonnements, y compris l’abonnement gratuit. Dropbox propose aux utilisateurs d’essayer ces fonctionnalités en s’inscrivant à un programme d’accès anticipé.

 

Il est possible de connecter des comptes Slack à Dropbox. (Crédit : Dropbox)

Dropbox compte plus de 13 millions de clients payants, selon ses derniers résultats financiers. Au premier trimestre 2019, le service affichait 385,6 millions de dollars de revenus.

Collaboration : une « évolution naturelle » pour Dropbox

Avec la refonte de son application, l’entreprise franchit une nouvelle étape. De plate-forme de stockage de fichiers dans le cloud, Dropbox est devenu une entreprise de collaboration, comme en témoignent d’autres lancements de produits, avec, par exemple, dès 2015, l’ajout de l’outil de collaboration de contenu Dropbox Paper. « Cette évolution est importante pour Dropbox, car elle transforme le service en acteur de la collaboration », a déclaré Raúl Castañón-Martínez, analyste senior chez 451 Research. « Dropbox s’est naturellement tourné vers la collaboration. C’est d’ailleurs ainsi que les utilisateurs l’utilisent instinctivement. Dropbox est déjà utilisé comme référentiel des workflows de collaboration. Mais avec la refonte, Dropbox officialise le fait que son espace est un lieu de travail collaboratif ».

« La nouvelle application desktop semble comme une « évolution naturelle » pour l’entreprise », a aussi déclaré Larry Cannell, directeur de la recherche chez Gartner. « Le partage de documents est au cœur de la collaboration en ligne de nombreuses équipes », a-t-il ajouté. « Cependant, ces équipes ont besoin d’autres capacités, comme suivre des tâches, partager des commentaires et garder un œil sur ce que font les autres ». Dans l’application Dropbox remaniée, le dossier partagé n’est plus simplement un réceptacle de fichiers et il se rapproche davantage de l’espace de travail collaboratif », a déclaré M. Cannell. « Les documents sont toujours au cœur de l’expérience, mais ces autres fonctionnalités sont facilement accessibles ».

 

La version remaniée de Dropbox affiche un nouveau flux d’activités pour l’équipe. (Crédit : Dropbox)

Dropbox n’est pas le seul éditeur à vouloir servir de hub numérique sur le lieu de travail. Mais dans le cas de Dropbox, son approche doit rester centrée sur le document. « Le contenu est l’un des éléments essentiels de la collaboration au sein de l’équipe, à côté des conversations et de la coordination, et plusieurs produits ont évolué pour répondre aux besoins de ces domaines respectifs », a encore déclaré M. Cannell. Slack et Microsoft Teams se concentrent sur les conversations, tandis que Dropbox, Box, OneDrive, G-Drive se concentrent sur le contenu. Quant à Asana, Trello et Monday, ils sont plus centrés sur la coordination du travail. « Toutes les équipes ont besoin de ces trois éléments fondamentaux », a déclaré M. Cannell.

Bien sûr, si les offres s’intègrent les unes aux autres, les quelques chevauchements montrent que les frontières entre les différentes catégories de collaboration sont mouvantes. Si bien que les utilisateurs d’entreprise ont le choix. « Chaque fournisseur revendique sa place au cœur de la collaboration », a déclaré M. Cannell. « Les équipes doivent se focaliser sur les fonctionnalités les plus importantes pour leurs usages (sans oublier celles qu’ils ont à leur disposition dans l’entreprise) afin de savoir où commencer et définir elles-mêmes le « hub » collaboratif qui leur convient ».Enfin, une solution comme Publist, apporte un hub collaboratif travaillant avec Dropbox, Onedrive, Google Drive et Box. Le moyen de reconcilier tout ce beau monde.

Go to Source


bouton-devis