Du Cloud hybride au Multicloud : les 3 étapes à franchir

D’ici deux ans, 75% des entreprises à la recherche de solutions Cloud IaaS (infrastructure as a service) et PaaS (plateforme as a service) exprimeront le besoin de fonctionnalités multicloud, selon Gartner. Elles n’étaient pas plus de 30% en 2018.

Comment différencier les deux approches ?  « Le Cloud hybride fait référence à des services Cloud d’un ou plusieurs fournisseurs, sans spécifier l’origine des services. Il s’agit de la relation entre une organisation et un acteur du cloud public » détaille le cabinet d’études. De son côté,  le multicloud est  défini comme : « L’utilisation de plusieurs fournisseurs de Cloud public pour le même objectif. C’est un cas particulier de cloud computing hybride».

Pourquoi choisir le multicloud

Le choix du multicloud se justifie pour échapper aux  engagements exclusifs avec une seule seule plateforme et maintenir une forme d’agilité. En clair, cela donne la possibilité d’utiliser  plusieurs réseaux de datacenters ( AWS, Azure, Google ou Salesforce) sans être verrouillé.

Cette stratégie “multisourcing” impose à la DSI  une gouvernance ad hoc, un cadre (‘framework’) pour le “monitoring” des charges de travail confiées ici et là ; et un suivi de la facturation.
« Certaines applications peuvent être un composite de plusieurs types de services et de fournisseurs différents », ajoute Gartner.

La portabilité et la capacité de migration sont des objectifs clés. Certaines applications pourront être déployées sur les plates-formes de différents fournisseurs de cloud à des moments différents et le choix pourra se faire au moment de l’exécution. Par exemple, une application de traitement par lots (batch) pourra être déployée chez le fournisseur de Cloud le moins cher du moment.

Les fonctionnalités de gestion du Multicloud.

Aujourd’hui, la plupart des configurations  multicloud sont d’abord centrées sur la stratégie d’approvisionnement. « A l’avenir, il faudra une véritable portabilité – et pas seulement une migration facile. A partir de 2021, 10% des situations multicloud bénéficieront d’un telle dynamique ». estime Gartner.