E-commerce : 4,5% des sites génèrent 84% du chiffre d’affaires en France

Les transactions générées par le commerce électronique ont atteint 72 milliards d’euros en France en 2016, selon la Fevad iCE. Mais plus de 60% de ce chiffre d’affaires est réalisé par 0,5% des sites marchands, soit un peu plus d’un millier sur un total de 204 000 sites de e-commerce fin 2016.

Selon les chiffres de la Fevad iCE, les sites marchands qui génèrent plus de 10 millions d’euros réalisent 61% du chiffre d’affaires e-commerce en France.

Le chiffre d’affaires du commerce électronique en France reste concentré sur un nombre réduit de sites. Selon les chiffres 2016/2017 de la Fevad iCE, la Fédération des acteurs du e-commerce et de la vente à distance, 84% du chiffre d’affaires e-commerce est réalisé par 4,5% des sites marchands (soit 9 000 sites). Amazon, Cdiscount, Fnac, Voyages-SNCF et Vente-privée figurent parmi les sites marchands qui attirent le plus de visiteurs uniques moyens par mois, selon Médiamétrie/NetRatings (moyenne du 1er trimestre 2017 en France). Les plus gros sites marchands – ceux qui génèrent plus de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel en propre ou pour le compte d’un tiers – représentent 0,5% des sites et pèsent 61% du marché. La grande majorité des sites, soit 95,5%, génèrent moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires, et pèsent ensemble 16% du marché. La Fevad iCE a dénombré 204 000 sites marchands actifs fin 2016, soit 22 000 de plus sur un an.

Les chiffres de la Fevad reprennent ceux de l’Ecommerce Foundation sur les chiffres d’affaires réalisés en Europe et notamment les prévisions pour 2017 avec une progression de 13,5% pour la France à 81,7 milliards d’euros.

En 2016, les ventes sur Internet ont atteint 72 milliards d’euros en France en 2016, soit 14,6% de plus qu’en 2015, selon la Fevad iCE. Sur ce total, 16% ont été réalisés à partir de terminaux mobiles, contre 11% un an plus tôt. Selon l’observatoire des usages Internet de médiamétrie du 1er trimestre 2017, il y a actuellement 36,6 millions de Français qui achètent sur Internet, ce qui représente 82,7% des internautes, et 9,3 millions de personnes qui ont déjà acheté à partir de leur terminal mobile, soit 25% des mobinautes. A l’échelle de l’Europe, le e-commerce a pesé 530 milliards d’euros en 2016, soit une progression de 15% par rapport à 2015, selon l’Ecommerce Foundation. La France arrive en 3ème position derrière le Royaume-Uni, très loin devant, avec 174 milliards d’euros de chiffre d’affaires, et l’Allemagne, avec 77,9 milliards d’euros.

48% des sites leaders augmenteront leurs effectifs en 2017

Si le commerce électronique progresse, il ne pèse encore que 8% du commerce de détail en 2016, soit un point de plus que l’an dernier. Néanmoins, cette progression dynamise l’emploi sur ce secteur puisque 54% des sites leaders de e-commerce ont augmenté leurs effectifs en 2016 et que 48% prévoient de le faire cette année, selon le baromètre Fevad/LSA. Les TPE/PME embauchent aussi, à des niveaux moindres, mais qui progressent cette année. Ainsi, 17% des e-marchands TPE/PME ont recruté au moins un salarié en 2016 tandis que 26% prévoient de le faire en 2017.

Le poids du e-commerce par secteurs d’activité montre l’importance qu’il a pris dans le domaine du tourisme (44% avec 20,1 milliards d’euros) et des produits culturels (43% avec 3,3 milliards d’euros) en 2016.

Concernant la nature des achats sur Internet, le e-commerce a pris un poids considérable dans le secteur du tourisme, où il pèse 44%, ainsi que dans les produits et services culturels, où il représente 43%. La consommation collaborative (covoiturage, réservation d’hébergement auprès de particuliers, achats groupés) a concerné 60% des e-acheteurs l’an dernier et une proportion équivalente devrait y recourir cette année. Quant au montant annuel moyen dépensé par acheteur, il s’est établi en 2016 à près de 2 000 euros, avec une moyenne de 28 transactions en ligne, soit un montant moyen de 70 euros par transaction, inférieur de 7% à celui constaté en 2015.

Go to Source