eBay à Amazon : arrêtez de nous piquer nos revendeurs !

eBay à Amazon : arrêtez de nous piquer nos revendeurs !

Amazon et eBay, deux des sites de commerce électronique les plus puissants, se font constamment concurrence pour attirer à eux les meilleurs vendeurs. Sauf qu’aujourd’hui, eBay estime qu’Amazon est allé trop loin dans cette bataille.

Le site d’enchères accuse son rival d’avoir organisé un système international, coordonné et illégal pour cibler ses meilleurs vendeurs et les inciter à rejoindre ses rangs. « Nous avons découvert un stratagème illégal et troublant de la part d’Amazon pour inciter les vendeurs d’eBay à migrer vers sa plateforme », a déclaré un porte-parole d’eBay dans un communiqué. « Nous avons exigé qu’Amazon mette fin à ses activités illégales et nous prendrons les mesures appropriées, si nécessaire, pour protéger eBay. »

En début de semaine, eBay a envoyé à Amazon une ordonnance de cessation et d’abstention après avoir découvert des preuves remontant à plusieurs années du prétendu système de « braconnage ». De son coté Amazon a déclaré mener une « enquête approfondie sur ces allégations. »

Halte au braconnage  

Amazon et eBay permettent aux vendeurs tiers de référencer et de vendre des articles sur leurs sites respectifs. Ces vendeurs sont essentiels pour les deux entreprises, car ces dernières gagnent des milliards de dollars en commissions sur ces ventes. Amazon affirme que les vendeurs tiers représentent plus de la moitié de ses ventes au détail. Chez eBay, ils représentent la totalité des ventes.

Si elles s’avèrent fondées, les accusations d’eBay contre Amazon pourraient donner lieu à des amendes ou à de nouvelles restrictions sur Amazon. En effet, le requérant prétend qu’Amazon a enfreint le California Comprehensive Computer Data Access and Fraud Act.

eBay dit avoir été prévenu du stratagème il y a environ 10 jours, après qu’un vendeur ait informé l’entreprise qu’un employé d’Amazon l’avait contacté. eBay indique avoir découvert peu après que des employés Amazon avaient utilisé le système de messagerie de son site pour contacter et essayer de rallier des vendeurs eBay.

L’entreprise affirme que les employés Amazon ont intentionnellement caché leurs traces dans les messages en masquant leur adresse électronique et le nom de leur société qui auraient pu être repérés par le système de surveillance d’eBay.

à lire aussi