En 2017, Google a supprimé 700.000 applications dangereuses du Play Store

En 2017, Google a supprimé 700.000 applications dangereuses du Play Store

En 2017, Google a supprimé plus de 700.000 applications qui violaient les règles du Play Store, soit 70% de plus qu’en 2016. Il ne s’agit pas d’une recrudescence spectaculaire du nombre d’applications véreuses présentent sur le Play Store, mais plutôt d’un meilleur système de détection. Selon Google, « 99% des applications ayant un contenu abusif ont été identifiées et rejetées avant que quiconque puisse les installer. Cela a été possible grâce à des améliorations significatives de notre capacité à détecter les abus – tels que l’usurpation d’identité, le contenu inapproprié ou les logiciels malveillants – grâce à de nouveaux modèles et techniques d’apprentissage automatique. »

La firme de Mountain view précise également avoir mis au point de nouvelles techniques pour détecter les récidivistes ce qui aurait permis de supprimer les comptes de 100.000 développeurs aux mauvaises intentions.

Google en profite pour donner quelques exemples d’applications dangereuses découvertes sur le Play Store. Il y a tout d’abord les imitations. Pour tenter de tromper l’utilisateur, les développeurs proposent des copies d’applications populaires. Il y a également, les applications qui intègrent des contenus inappropriés comme de la pornographie ou de la violence. Google utilise le « machine learning » pour les détecter « Des dizaines de milliers d’applications au contenu inapproprié ont été supprimées l’année dernière grâce à de telles méthodes de détection améliorées. ». Enfin, il y a les « Applications nocives » qui agissent comme un Cheval de Troie.