Equinix ouvre quatre nouveaux datacentres dans le monde

Equinix son projet de développement pour 2016.  En plus du rachat de Telecity, la société ouvrira quatre nouveaux datacentres International Business Exchange (IBX) à Tokyo, Dallas, São Paulo et Sydney afin d’aider les entreprises du monde entier à se connecter à leurs partenaires, clients et employés. La société prévoit d’investir plus de 4,5 milliards de dollars dans son développement organique, prix du rachat de Telecity inclus. Ces investissements permettront d’ajouter plus de 3 millions de mètres carrés d’espace d’hébergement supplémentaire sur 37 datacentres, et d’étendre la plateforme mondiale d’interconnexions d’Equinix afin d’approcher le nombre à 150 datacentres d’ici la fin de l’année.

Ce projet de développement s’inscrit dans la continuité de la croissance mondiale considérable d’Equinix en 2015, année marquée par l’ouverture de cinq nouveaux datacentres dans des centres économiques clés à New York, Londres, Singapour, Melbourne et Toronto. Depuis, l’entreprise a réalisé deux rachats importants : celui de Bit-isle au Japon (pour 275 millions de dollars) en novembre 2015 ; et celui de Telecity Group en EMEA (pour 3,8 milliards de dollars), finalisé en janvier 2016. Equinix s’est ainsi introduit sur sept nouveaux marchés afin d’étendre et d’accroître la portée de sa plateforme de datacentres. Cette année, en proposant davantage de capacité, Equinix continuera de jouer un rôle essentiel afin d’entrer dans l’ère interconnectée de l’économie numérique, où les entreprises réclament des niveaux d’interconnexion de plus en plus élevés afin d’accélérer et d’améliorer leurs performances.

Une plateforme d’interconnexions en expansion

Dans les semaines et mois à venir, Equinix ouvrira quatre nouveaux datacentres sur quatre continents, augmentant ainsi sa capacité de plus de 4 000 baies. Une fois les travaux achevés, ces sites offriront près de 61 000 mètres carrés d’espace de datacentre supplémentaire. Cela portera la couverture géographique mondiale d’Equinix à plus de 4 millions de mètres carrés, soit une extension de Platform Equinix de plus de 27 %.

  • Tokyo – Le nouveau datacentre de pointe d’Equinix à Tokyo, TY5, sera situé à proximité du datacentre TY3, près du quartier financier de la ville. Ensemble, ces deux centres IBX renforceront l’écosystème de services financiers de l’entreprise, et offriront un éventail complet et premium de services d’hébergement, d’interconnexion et d’assistance dans l’agglomération de Tokyo, la zone métropolitaine la plus densément peuplée au monde.
  • Dallas – La région de Dallas-Fort Worth est depuis longtemps un point d’échange Internet et de peering majeur du Sud des États-Unis, ainsi qu’un centre de communication de premier plan entre le Nord et le Sud du continent. Le datacentre DA7 d’Equinix répondra aux besoins des entreprises du monde entier nécessitant une haute densité d’énergie, et fournira une connectivité aux fournisseurs de services réseau (NSP) et de communication (CSP) leaders sur ce marché de plus en plus stratégique.
  • São Paulo – Le nouveau datacentre SP3 d’Equinix répondra à la demande croissante de capacité d’hébergement dans l’État de São Paulo, à l’heure où le site SP2 de Tamboré est proche de sa limite. Le centre SP3 doublera la capacité offerte par Equinix au Brésil dans un contexte où de plus en plus d’entreprises externalisent leurs systèmes d’information et tirent parti du cloud.
  • Sydney – Grâce au nouveau datacentre SY4, les clients australiens d’Equinix pourront continuer à tirer parti d’innovations informatiques telles que les architectures de cloud hybride. Ce datacentre leur permettra également de protéger leurs données critiques. En outre, le SY4 sera situé à proximité du centre du quartier des affaires, avec un accès à Southern Cross Cable Head, qui offre une interconnexion réseau étendue en Australie et dans la région Asie-Pacifique.

Go to Source