Externalisation IT : le IaaS dope la croissance en Europe

L’externalisation informatique a progressé à nouveau en Europe de janvier à mars, rapporte Information Services Group (ISG). Le report du Brexit et la perspective d’une abstention record aux élections européennes de mai n’ont pas changé la donne.

Au premier trimestre 2019, la valeur annuelle des contrats d’externalisation a ainsi atteint 3,9 milliards d’euros dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Un chiffre en hausse de 23% par rapport à la même période l’an passé, selon l’EMEA ISG Index*.

Cette fois-ci, les segments outsourcing IT classique et cloud sont tous deux en croissance.

L’outsourcing IT traditionnel, qui regroupe l’externalisation des activités informatiques (ITO) et des processus d’affaires (BPO), a augmenté de 24% à 2,6 milliards d’euros en EMEA.

La valeur annuelle des seuls contrats ITO a bondi de 30% au T1 2019. ISG explique cette dynamique par la passation d’importants contrats d’infrastructure, d’une part, et le succès des services de développement et de maintenance applicative, d’autre part.

Les contrats BPO affichent une moindre croissance (10% tout de même en valeur).

Qu’en est-il du segment des contrats « as-a-service » ?

Infrastructure cloud

Les contrats d’externalisation cloud ont augmenté de 21% à 1,4 milliard d’euros. « La plus grande partie de la croissance dans la région EMEA s’explique par la robustesse du marché IaaS. Les environnements hybrides et multi-cloud s’imposant comme l’architecture de premier choix », a déclaré Lyonel Roüast, président d’ISG SEMEA.

Les contrats IaaS (infrastructure as-a-service), en effet, ont bondi de 33% pour dépasser le milliard d’euros sur le trimestre. Les contrats du logicel en tant que service (SaaS), en revanche, ont reculé de 4% à 346 millions d’euros dans la région EMEA.

Certains marchés sont mieux orientés que d’autres.

Si le Royaume-Uni reste en retrait du fait des incertitudes politiques et économiques, la situation est plus favorable dans la région DACH (Allemagne, Autriche, Suisse) et en France, où les contrats d’outsourcing traditionnel ont progressé de 9% en valeur (à 780 M€).

Au niveau mondial, la valeur annuelle combinée des contrats d’outsourcing a progressé de 12% pour atteindre 10,8 milliards d’euros au T1 2019. À lui seul, le « as-a-service » a gagné 26% (à 5,2 Md€). L’outsourcing IT traditionnel affiche une croissance stable (+2% à 5,6 Md€).

*L’EMEA ISG Index évalue les contrats d’externalisation IT d’une valeur annuelle d’au moins 4 millions d’euros chacun.

(crédit photo de une © Shutterstock)

Go to Source


bouton-devis