Facebook Messenger : un bot pour transférer de l'argent à l'international

Le chatbot TransferWise Bot for Facebook Messenger permet de faire des virements via l’application de messagerie du réseau social assure la société par communiqué. L’accès à se service est possible à la condition préalable de posséder un compte chez TransferWise.

 

La société britannique TransferWise, lancée en 2011, utilise une API pour effectuer des transferts d’argent entre les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Canada, l’Australie et les pays européens. A termes, d’autres applications de messagerie et d’autres pays pourraient être concernés. TransferWise travaille actuellement dans une cinquantaine de pays pour un volume d’activité d’un milliard de dollars par mois.

Ca va bouger sur le secteur du transfert d’argent international

Concrètement, l’internaute choisit un destinataire en indiquant son nom, son prénom et son adresse e-mail. Ce contact reçoit alors un mail lui demandant les informations relatives à son compte en banque. Le transfert est alors possible. Autre fonctionnalité du bot : se servir du chatbot pour surveiller l’évolution des taux de change. De quoi attendre le bon moment pour faire des transferts entre différentes devises.

« Notre mission à TransferWise est de proposer des transferts d’argent internationaux plus rapides, moins chers et plus commodes pour tout le monde. Le bot TransferWise pour Messenger est un grand pas dans cette direction. C’est aussi un puissant exemple de la façon dont notre API peut être utilisée pour intégrer facilement TransferWise dans presque tous les systèmes de paiement de messagerie, de banque ou d’entreprise » assure Scott Miller, responsable des partenariats chez TransferWise.

Il s’agirait de la première initiative de chatbot pour le transfert d’argent. Une initiative similaire de Azimo / Rakuten annoncée l’an passé n’a pour l’heure pas vu le jour. En Chine, c’est WeChat (Tencent) qui s’impose en leader sur le marché du transfert d’argent par application de messagerie. Ce type d’outil pourrait rapidement poser problème aux poids lourds du secteur du transfert d’argent à l’international, comme Western Union ou MoneyGram.

Au delà du secteur de la finance, les chatbots se multiplient sur les applications de messagerie. Grand enjeu : la voix pour affiner la relation client. Et Facebook Messenger, de par sa base utilisateur, est une des plates-forme de référence (lire Facebook Messenger : déjà 11.000 chatbots en activité).

Pour aller plus loin sur ce sujet

Go to Source


bouton-devis