Facebook multiplie les initiatives en France

Facebook semble vouloir faire de la France un foyer important d’investissement. De passage à Paris à l’invitation d’Emmanuel Macron, la numéro deux du géant, Sheryl Sandberg, a en effet fait de nombreuses annonces.

 

Facebook va d’abord nouer un partenariat avec Pôle Emploi. L’objectif : former d’ici l’an prochain 65.000 chômeurs aux compétences basiques du numérique. Le roi des réseaux sociaux va également lancer «She Means Business», un programme d’accompagnement des femmes entrepreneuses en association avec l’entreprise Social Builder. Cette initiative a également été lancée en Angleterre. 

Surtout, le groupe annonce qu’il va investir10 millions d’euros supplémentaires dans son laboratoire parisien dédié à l’intelligence artificielle. Cette structure ouverte en 2015 (FAIR Paris pour Facebook AI Research) qui emploie à ce jour une trentaine de chercheurs et d’ingénieurs, devrait ainsi doubler ses effectifs. FAIR Paris entend également quadrupler le nombre de doctorants accompagnés en passant de 10 à 40. 

« Nous avons créé FAIR en 2013 avec des objectifs ambitieux : faire avancer la science de l’intelligence et développer des technologies applicables en pratiquant la recherche ouverte. La France joue un rôle moteur dans la recherche mondiale en intelligence artificielle, et notre rôle est de donner des clés de réussite à la communauté qui fait rayonner la recherche française dans le monde. Je suis très fier de notre engagement toujours plus important pour accélérer la recherche française et européenne en intelligence artificielle » commente Yann Lecun, Chief Scientist pour FAIR. 

Sheryl Sandberg a également annoncé la volonté de Facebook de financer 10 serveurs «de dernière génération» destinés à des organismes de recherche ou des start-ups françaises qui ont des besoin de puissance de calcul.

Enfin, la firme américaine devrait lancer un fonds «pour la collecte d’ensembles ouverts de données» en partenariat avec une institution publique française qui planche sur l’intelligence artificielle. Le nom de cette institution n’a pas été précisé.

Go to Source


bouton-devis