Facebook teste un outil contre les commentaires inappropriés

Facebook teste un outil contre les commentaires inappropriés

Accusé de toutes parts depuis la dernière élection américaine, perturbée par la prolifération de « fake news », Facebook cherche à se rattraper. Mark Zuckerberg s’est d’ailleurs engagé en personne à revoir les priorités du réseau social et notamment à favoriser les publications de la famille et des amis, quitte à réduire les gains publicitaires.

Dernière expérimentation en date, l’ajout d’un bouton « downvote » (« voter contre » en français) qui permet de signaler et masquer un commentaire inapproprié, rapporte The Verge. Le réseau social précise au site américain qu’il ne s’agit pas d’une touche « je n’aime pas », demandée par de nombreux utilisateurs depuis des années, mais bien d’un système de modération : « Nous ne testons pas un bouton “je n’aime pas”. Nous étudions une fonction qui permet aux utilisateurs de nous faire un retour ».

Son fonctionnement est on ne peut plus simple. L’utilisateur qui souhaite signaler un commentaire doit simplement cliquer sur le bouton « downvote », situé à côté des boutons « J’aime » et « Répondre » du dit commentaire. Il faut alors indiquer si ce dernier est « trompeur », « offensant » ou « hors-sujet ».

Ce système permet également de répondre aux problèmes de harcèlement en ligne. La plupart des réseaux sociaux proposent des outils pour détecter le cyber-harcèlement, comme Twitter ou Instagram, mais il reste très difficile de lutter contre cette pratique. En ce qui concerne ce bouton « downvote », notez qu’il ne s’agit pour l’instant que d’un test effectué sur une poignée d’utilisateurs américains, mais il pourrait à terme être déployé plus largement.