Faille Spectre : une MAJ optionnelle pour les puces AMD

AMD livrera prochainement des mises à jour pour ses processeurs afin de les protéger contre d’éventuels exploits ciblant la faille Spectre qui affecte tous les périphériques, ordinateurs, smartphones et tablettes. Mais, à la différence des mises à jour livrées par Intel, l’application des correctifs est laissée à l’appréciation de l’utilisateur. Sans doute parce que le risque est proche de zéro et que les modifications peuvent ralentir les machines.

Les puces AMD bénéficieront aussi de correctifs pour atténuer la menace Spectre (crédit D.R)

Au moment de la découverte des failles Meltdown et Spectre, AMD avait déclaré que ses processeurs n’étaient pas concernés par Meltdown et qu’il livrerait des mises à jour pour le système d’exploitation et des logiciels afin de corriger la première variante de la faille Spectre. Le fabricant avait précisé aussi que « du fait de leur architecture, le risque que les puces AMD soient exposées à la seconde variante de Spectre était quasi nul ». Néanmoins, alors que Mark Papermaster, directeur technique d’AMD a répété que « les architectures processeurs d’AMD rendent difficile l’exploitation de la Variante 2 de Spectre », le fabricant de puces annonce des mises à jour pour protéger les CPU contre cette variante.

La livraison des mises à jour démarrera cette semaine pour les processeurs Ryzen, Threadripper et Epyc. À noter que ces mises à jour sont considérées comme « optionnelles » par AMD. D’autres mises à jour pour les processeurs plus anciens seront également publiées par la suite. Comme pour les correctifs d’Intel, les utilisateurs doivent se rendre sur la page de support des constructeurs partenaires – PC, ordinateur portable, cartes mères – pour les télécharger. Mais il n’est peut-être pas nécessaire de se précipiter. Quand Microsoft a déclaré que les correctifs Meltdown et Spectre pouvaient ralentir les PC, la firme de Redmond a spécifiquement indiqué que seule la seconde variante de Spectre nécessitait une mise à jour concernant la gestion du CPU, en précisant aussi que ces correctifs pouvaient réduire les performances des machines. D’autre part, il arrive que les mises à jour posent problème : ainsi les correctifs livrés par Intel ralentissent les ordinateurs tournant avec les puces Haswell et Broadwell.

Des correctifs loin d’être anodins

Si AMD affirme que le risque que ses processeurs soient exposés à la seconde variante de Spectre est quasi nul et que ces mises à jour CPU sont facultatives, cela signifie que l’on peut différer l’application de ces correctifs le temps d’avoir une idée plus précise de leur impact sur les performances. C’est encore plus vrai pour les utilisateurs de PC plus anciens ou de machines tournant sous Windows 7 ou 8. Selon Microsoft, ces correctifs ont un impact plus important sur la performance de ces machines. Par ailleurs, AMD a clairement dit que ses cartes graphiques Radeon n’étaient pas concernées par les failles Meltdown et Spectre, l’architecture GPU étant différente de l’architecture CPU. Mais les attaques Spectre pourraient utiliser le logiciel des PC pour exploiter les failles du processeur. Compte tenu du lien entre les pilotes du GPU et les noyaux des systèmes d’exploitation, il est probable qu‘AMD renforcera les pilotes de ses cartes Radeon pour les protéger contre les exploits Spectre, un peu comme l’a fait Nvidia pour ses cartes GeForce.

Go to Source


bouton-devis