Freebox Delta : prix, caractéristiques, date de sortie et ce que l’on en pense, à chaud

Freebox Delta : prix, caractéristiques, date de sortie et ce que l'on en pense, à chaud

Cette fois-ci, c’est la bonne. Iliad a convié la presse ce mardi 4 décembre pour présenter sa très attendue Freebox V7, alias Freebox Delta. Et c’est peu dire que Xavier Niel était attendu au tournant après les nombreux retards enregistrés sur cette nouvelle Freebox qui doit relancer les recrutements d’abonnés et améliorer les résultats financiers, décevants depuis le début de l’année 2018. Et comme de coutume, le patron et ses équipes ont mis le paquet sur l’innovation en proposant une box qui devrait être aussi pérenne que feu la Révolution. 

Un combo d’innovations très engageantes et de services très riches mais aussi des prétentions tarifaire très largement revues à la hausse chez Iliad. Connu pour être très agressif sur le prix, la nouvelle Freebox Delta fera payer bien cher aux abonnés tous ces raffinements techno. Car le ticket d’entrée d’une Freebox Delta est bien fixé à 59,99€. Explications et décryptage des petites lignes

 

L’essentiel à savoir :

  • Disponibilité commerciale le 4 décembre
  • Frais de mise en service : 99€
  • Frais de résiliation : 49€ 
  • Frais de migration offert pour les « anciens » clients (8 ans d’ancienneté minimum) 
  • Expédition des Freebox Delta à partir du 10 décembre
  • Prix mensuel de l’offre : 49,99€ (soit 29,99€/mois pour le Forfait Freebox Delta (+ 5,99€/mois pour la mise à disposition de la boucle locale dédiée + 2,99€/mois pour Freebox TV) + 24,90€/mois pour le bouquet TV by CANAL Panorama + 7,99€/mois pour le Forfait Netflix Essentiel + 9,99€/mois pour le bouquet presse LeKiosk – 31,86€/mois de remise couplée).
  • Prix mensuel du Player Free / Devialet : 10€ sur 48 mois ou 480€ comptant
  • Total mensuel de l’offre : 59,99€ sur 48 mois puis 49,99€

[embedded content]

Les caractéristiques de la Freebox Delta :

  • Intégration de la signature audio Devialet dans le Player Free. 6 haut-parleurs répartis à 360° (3 haut-parleurs de grave) pour un son en 5.1 compatibles Dolby Audio
  • Stockage / NAS : 1 To amovible 
  • 2 télécommandes (une Soft Touch et une tactile)
  • Prise en charge de l’assistant vocal Amazon Alexa pour l’interfaçage avec les produits compatibles
  • Intégration de l’assistant vocal « Ok Freebox » pour lancez le TV, changer de chaîne ou gérer la solution sécurité Free à l’aide de commandes vocales
  • Compatibilité 4K HDR10
  • Promesse d’un débit descendant théorique de 10 Gbps et de 400 Mbit/s en montant en Fibre FTTH pour les clients fibrés par Free.
  • Pour booster les débits à 200 Mbps (descendant) en ADSL : agrégation ADSL + 4G   
  • Wi-Fi AC4400 Tri-Band avec MU MIMO pour booster les débits en Wi-Fi
  • Snapdragon 835 / 2Go RAM / 32Go Flash 
  • Recharge sans-fil Qi, Bluetooth 4.1, Wifi 802.11ac 2×2 avec MU-MIMO

Contenus et services :

  • Netflix disponible gratuitement. Il s’agit du forfait Essentiel en SD. Il faudra débourser 3€ supplémentaires pour accéder à Netflix Standard (HD) et 6€ pour Netflix Premium avec la 4K. 
  • Bouquet TV by Canal (60 Chaines) inclus + les 220 chaines Freebox TV (100 en HD) 
  • Accès illimité à « LeKiosk » soit + de 1000 titres de presse.
  • « Pack Sécurité » offert avec une caméra avec vision nocturne, un détecteur de mouvements et un capteur d’ouverture pour sécuriser une porte ou une fenêtre. 

Le pack sécurité offert

Ce que l’on en pense, à chaud 

Cette nouvelle Freebox Delta se montre plus élitiste que ses aïeules et la Mamie du Cantal devra avoir une belle retraite pour se l’offrir. Alors qu’Iliad souffre sur le fixe et voit sa base d’abonné s’éroder, nous ne sommes pas certains qu’une box à 60€/ mois soit la réponse adaptée à une communauté de Freenaute (dont nous faisons partie) séduite par les innovations voire les geekeries mais aussi par le prix jusqu’à présent très compétitif des Freebox. Or cette Freebox Delta nous fait penser à un produit griffé Apple avec son design soigné, sa signature (audio) prestigieuse, tous ses raffinements techno et son tarif, exclusif. 

Rappelons toutefois que dans le panorama concurrentiel actuel, aucune box haut de gamme ne présente autant de services (Vod, Presse, Sécu) et de richesse fonctionnelle (assistant vocal, son Devialet, promesse du 10 Gbit), à titre de comparaison une Livebox 4 (sortie en 2016) est vendue 28,99€ durant 12 mois puis 47,99€ avec l’abonnement Livebox Up Fibre. Le tarif n’est donc pas si déconnant, juste inhabituel pour les clients Free. Certains de ces clients se demanderont probablement s’il ne s’agit pas ici d’une « accumulation de gadgets » dispensables tandis que d’autres souhaiteront une Freebox Delta plus flexible coté service (sans l’accès au bouquet TV by CANAL par exemple, tout de même facturé 24,90€/mois).

Cette Delta suit la lignée de la Revolution, elle est sexy et apporte son lot d’innovation. Néanmoins nous doutons qu’elle soit le fer de lance de la reconquête pour Iliad en raison de son positionnement tarifaire plus élevé que la concurrence et du manque de souplesse dans la personnalisation des services intégrés nativement (et obligatoirement) dans l’offre.

Article initial du 3 décembre 2018 

Cela fait 3 ans que la nouvelle Freebox V7 approche à grands pas. Xavier Niel, l’iconique patron de Free avait ainsi indiqué à plusieurs reprises un lancement imminent de sa Freebox V7, en 2015, en 2016  puis finalement en 2017. Les retards s’enchaînent, ils suscitent bien des frustrations auprès de la tribu Free et commencent à peser sur la dynamique et les résultats financiers d’Iliad. En mars 2018, les Freenautes retrouvaient espoir, la nouvelle Freebox entrait en production et le feuilleton V7 allait enfin trouver son épilogue avec une disponibilité en fin d’année…2018. Une information confirmée par Thomas Reynaud, le directeur général d’Illiad (maison-mère de Free) qui évoquait début septembre une présentation dans quelques « semaines ». Mi-octobre, nous n’avions rien. Mi-novembre, mais t’es pas là, mais t’es où ? Le DG d’Iliad promet que « La box sera au pied du sapin« .

On récapitule les choses à savoir sur cette nouvelle box tant attendue… et tant reportée. Une nouvelle box, cruciale pour Free, qui aura la lourde tâche de relancer les recrutements et améliorer les résultats qui sont décevants depuis le début de l’année 2018.

La synthèse des rumeurs :

  • Keynote Iliad le 4 décembre à 10h (officiel)
  • Deux box : Freebox Delta (remplaçante de la Révolution) et Freebox One (remplaçante de la 4K)
  • Ticket d’entrée : 49,99€/mois pour la Delta et 29,99€/ mois durant 12 mois puis 39,99 pour la One
  • Une disponibilité commerciale en décembre « au pied du sapin » (officiel)
  • Une Freebox Delta modulaire avec des modules 4G, fibre P2P ou POM ou pour la sécurité   
  • Une Freebox Delta conçue comme un hub pour la maison, avec gestion de la domotique et des objets connectés.
  • Implémentation d’un assistant personnel vocal
  • Intégration d’une barre de son haut de gamme (nativement ou via un module), développée en partenariat avec la société française Devialet  
  • SoC Marvell ou Qualcomm (Snapdragon 835) pour la Freebox Delta

C’est le 4

Le dénouement est proche, Iliad a envoyé les cartons d’invitation pour un keynote prévu le mardi 4 décembre. La conférence débutera à 10h et l’on attend naturellement la présentation des deux nouvelles box de l’opérateur, la Delta qui doit remplacer la Revolution et la One qui devrait trouver un positionnement similaire de l’actuelle Freebox Mini 4K. Coté prix, de fin limiers du code ont fouillé le site de Free et ont semble-t-il trouvé une grille tarifaire, 49,99€ pour la Delta et 29,99€ durant 12 mois puis 39,99 pour la One.

Le Show Hello de Free ?

Nos confrères de Nextinpact pronostiquent une présentation d’Iliad pour le 11 décembre. Pour étayer cette date, il convient de rappeler les habitudes de Free qui dévoile ses nouveautés généralement le mardi. Le 4 étant trop proche de nous pour organiser l’événement (faire monter le buzz, envoyer les invitations…), nos confrères tablent (judicieusement) sur le mardi 11 qui a un triple avantage, c’est un mardi, le time to market pour Noel est parfait et surtout, une annonce à cette date parasiterait (voire éclipserait) le Show Hello d’Orange organisé le lendemain, le 12 décembre. Crédible.

Opération Delta One

En attendant une présentation quelque part en décembre (de cette année), nos confrères du site « Univers Freebox » indiquent que la nouvelle Freebox haut de gamme devrait s’appeler « Freebox Delta » tandis que la version d’entrée de gamme répondrait au nom de « Freebox One ». Pour se différentier, Free miserait bien sur la domotique mais également sur un aspect modulaire. Des modules 4G, fibre P2P ou POM ou des modules liés à la sécurité pourraient ainsi être implémenté pour faire évoluer les box.

Date de sortie : ça sent le sapin

La présentation de la nouvelle Freebox était calée pour le 20 novembre croyaient savoir nos confrères de BFM Business. Nous sommes le 27 novembre et toujours rien du coté d’Iliad, la Mamie du Cantal impatiente. L’objectif serait désormais de présenter la nouvelle Freebox V7 avant les fêtes de fin d’année. Il ne reste plus que quelques semaines à patienter. 

Date de sortie : cette fois-ci, c’est la bonne ?

On devrait enfin voir le bout de la queue du serpent de mer d’Iliad. Selon BFM Business, la présentation de la nouvelle Freebox aurait lieu le mardi 20 novembre avec une disponibilité dans la foulée, le 21 novembre. Deux box devraient être présentées et Free mettrait l’accent sur la fibre et penserait même aux zones rurales selon nos confrères. 

Deux box en préparation, dont une haut de gamme

Vraisemblablement deux box seraient en développement. Une première d’entrée de gamme qui remplacerait la Freebox Crystal et une seconde haut de gamme beaucoup plus intéressante qui se chargerait de réinventer le concept de la box internet. Xavier Niel avait d’ailleurs déclaré que cette box « ne correspondait à rien de ce qui existe déjà ». Des paroles qui ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd… d’où la forte attente.

Une barre de son haut de gamme ?

Une rumeur évoque tout d’abord un partenariat avec la société française Devialet à qui on doit notamment l’excellente enceinte Phantom ou la nouvelle Reactor. La Freebox V7 pourrait être accompagnée d’une barre de son pour améliorer l’expérience utilisateur. Nos confrères de Frenchweb indiquent depuis le mois de mars que la future Freebox intégrerait bien un tel système.

Un assistant personnel

Autre rumeur persistante, la présence d’un assistant personnel. En avril dernier, les employés des centres d’appels ont enregistré des mots piochés au hasard, ainsi que la phrase « OK Freebox ». Une manière de dissimuler l’arrivée d’une nouvelle fonction qui ressemble à s’y méprendre à un certain « Ok Google ». Cette phrase clef qui permet d’activité l’assistant personnel de Google. Selon nos confères du site Capital « Le système permettra de commander la box à la voix, mais aussi d’activer des services domotiques ». Pour ce faire, elle disposerait du standard sans-fil 802.15.4, spécifiquement prévu à cet effet. Selon BFM Business, la box 2018 disposerait d’un SoC Marvell, comme son aînée, la Revolution sortie en 2011.

Connectée comme jamais

Cap sur la domotique. La Freebox V7 devrait gérer la domotique, on pense aux volets roulants, aux rideaux, aux lumières etc. Un véritable hub pour la maison connectée. Free doit se différencier de la concurrence pour relancer ses recrutements d’abonnés. Dans un entretient accordé à nos confrères de NexInpact a confirme cette orientation : « Le plus horrible est le modèle actuel, tous nos concurrents ont la même box. C’est suicidaire de leur part. Ils sont en train de transformer l’accès en une commodité. On doit tous avoir des box extrêmement différentes.« 

Selon un brevet déposé par Free, la Freebox V7 pourrait diffuser de l’audio et de la vidéo sans-fil sur plusieurs appareils à la fois. Elle deviendrait une sorte de hub pour la maison, à l’instar des enceintes connectées. Pour réussir cela, Free aurait développé un nouveau standard.

De manière plus classique, des applications comme Spotify, Deezer ou Netflix devraient être gérées de manière native par la box. La box devrait également être capable de se connecter à la 4G (voire à la 5G) afin d’améliorer les performances dans les zones qui ne disposent pas encore de la fibre.

Un prix (qui reste) compétitif ?

Face à la tournure des événements et aux multiples retards, Xavier Niel annonce qu’il sera responsable en cas d’échec : « Si la prochaine box ne marche pas, c’est de ma faute. Et si elle marche, c’est grâce à l’équipe« .  Fin novembre, des membres du site communautaire de bons plans Dealabs prétendent avoir mis la main sur les tarifs des prochaines Freebox en inspectant le site de Free.

Ils relèvent ainsi que la Freebox YYYY (possiblement la Delta) serait proposée à 49,99€ tandis que la Freebox 1111 (possiblement la One) serait listée à 29,99€ pendant 12 mois puis 39,99€. Rappelons qu’actuellement, les FreeBox Mini 4K et Freebox Revolution sont respectivement proposées à 29,99€ et à 39,99€. 

à lire aussi