Github : les utilisateurs déçus du manque de support

Github aussi se voit confronté à la grogne des utilisateurs. La plateforme collaborative dédiée au partage de code source est visée par une les critiques émanant de ses utilisateurs, qui se sont rassemblés autour d’une pétition afin de faire entendre leurs voix. Celle-ci a récolté 1200 signatures et le soutien de nombreux maintainers de projets dont le code source est hébergé et partagé via la plateforme Github.

La lettre ouverte (hébergée sur Github, évidemment) commence par remercier les équipes de Github pour le travail fourni et la plateforme, devenue très populaire au cours des dernières années dans le monde de l’open source. Mais après la pommade, le ton change. Les signataires reprochent à Github un manque de transparence et de feedback de la part de leurs équipes de support à l’égard de la communauté.

« Nous nous adressons à vous au travers du seul outil de support que vous nous proposez et les seules réponses que nous obtenons sont particulièrement vides, quand nous obtenons une réponse » résume la lettre ouverte. « Nous n’avons aucune visibilité sur le sort réservé à nos requêtes et nous sommes dans l’impossibilité de savoir si celles-ci sont traitées » poursuivent les auteurs du texte.

Nécessaire transparence pour Github?

La lettre isole en particulier trois problèmes qui affectent directement les utilisateurs : le manque de précisions et de détails dans les retours de la part des équipes support de Github est ainsi pointé du doigt, ainsi que le système de +1 utilisé par Github pour visualiser les utilisateurs également affectés par un dysfonctionnement. Enfin, ils déplorent également le manque d’uniformité dans les outils de signalement des problèmes ainsi que dans les pull requests.

Des problèmes mineurs, mais qui traînent depuis trop longtemps sans réponse pour les développeurs impliqués sur la plateforme. La conclusion du texte en profite pour rappeler au passage que Github, principale d’hébergement pour les projets open source, n’ouvre pas pour autant son code, ce que les auteurs de la lettre regrettent.

En effet, si le logiciel de gestion de version Git est bien un logiciel libre, ce n’est pas le cas de Github, qui s’appuie bien sur Git mais n’ouvre pas l’ensemble de son code source au public. Github ne s’est pour l’instant pas exprimé sur la question, mais les rares concurrents profitent de l’aubaine pour se mettre en avant et tenter d’attirer le chaland.