Google déloyal sur le shopping, Android et aussi la publicité ?

Deux procédures formelles ont été engagées par la Commission européenne à l’encontre de Google. La première cible le service Shopping de Google, et la seconde le système Android. Mais le géant pourrait devoir faire face à une troisième affaire d’abus de position dominante.

Selon Bloomberg, c’est sur son cœur de métier que Google risquerait cette fois une nouvelle procédure : la publicité. La Commission aurait ainsi adressé plusieurs griefs à l’entreprise américaine. Une démarche qui précède souvent une action formelle de « statement of objections ».

Le coeur de métier de Google en cause

Grâce à ses produits publicitaires, Google réalise l’essentiel de ses 74,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Si un abus de position dominante était reconnu, la condamnation pourrait être très conséquente pour le géant.

L’enquête cherche ici à démontrer si la firme de Mountain View a recours à des pratiques déloyales afin de privilégier ses services ou bloquer le recours à des produits publicitaires concurrents. Contactés, Google et la Commission ne font aucun commentaire.

Dans le secteur du mobile, le régulateur estime que « par son comportement, Google prive les consommateurs d’un choix plus large d’applications et de services mobiles et que l’entreprise freine l’innovation émanant des autres acteurs. »

En ce qui concerne le service de comparaison Shopping, la Commission européenne juge que le géant abuse de sa position dominante dans la recherche en « favorisant systématiquement Shopping dans les pages de résultats. »

Go to Source


bouton-devis