Google fête ses 20 ans : du moteur de recherche à l’empire tentaculaire

Google fête ses 20 ans : du moteur de recherche à l'empire tentaculaire

Deux ans après son lancement en 1998, Google s’internationalise. Le moteur de recherche est disponible dans 10 nouvelles langues ; français, allemand, espagnol, finnois, italien, néerlandais, norvégien, portugais, danois et suédois et devient par la même occasion le premier moteur à indexer plus d’un milliard de pages internet.

Le 19 août 2004, la firme américaine fait une entrée remarquée à la bourse de New York. Le prix d’introduction est fixé à 85 dollars, en l’espace de quelques heures, l’action dépasse les 100 dollars, pour une valorisation boursière de 23,1 milliards de dollars.

L’empire Google 

La valorisation facilite les investissements, en l’espace de 5 ans, Google devient un empire :

  • Février 2005, l’une des applications les plus populaires au monde est lancée, il s’agit du service de cartographie Google Maps. 
  • Novembre 2006, Google rachète YouTube pour 1,6 milliard de dollars, un investissement judicieux lorsque l’on connait la popularité du service d’hébergement de vidéos.
  • Novembre 2007, en réponse au système d’exploitation d’Apple, Google dévoile Android.
  • Novembre 2008, le navigateur internet Chrome est présenté, il va rapidement s’imposer et dépasser Internet Explorer. 
  • Janvier 2010, le premier « Google Phone » est dévoilé. Il s’agit du Nexus One développé en collaboration avec HTC.
  • Août 2015, une importante réorganisation est lancée, Google devient une filiale du groupe Alphabet.

Google a maintenant mis le cap sur l’intelligence artificielle en rachetant de nombreuses sociétés, dont DeepMind. Les investissements sont également importants dans l’automobile (voitures autonomes, infotainment), les objets connectés, la santé, les biotechnologies.

Le côté obscur de Google ? 

Une toile qui s’étend et qui lui vaut plusieurs condamnations notamment pour des pratiques anticoncurrentielles et abus de position dominante La dernière en date – infligée par la commission européenne – est de 4,3 milliards de dollars. En 2017, le chiffre d’affaires de Google dépasse les 100 milliards de dollars. Un revenu qui provient majoritairement de la publicité en ligne. 

Dernièrement, plusieurs polémiques ont entaché l’image du groupe. La firme américaine aurait ainsi développé une version spécifique de son moteur de recherche pour préparer son retour sur le marché chinois après 8 ans d’absence. Connue en interne sous le nom de code « Dragonfly, cette version relierait les comptes et les requêtes avec le numéro de téléphone des utilisateurs pour que le gouvernement effectue des contrôles et serait conforme avec le grand pare-feu chinois qui est synonyme de censure. 

Retour sur son cœur de métier, la recherche 

Google va proposer dans les semaines à venir des nouveautés afin d’améliorer le système de recherche et la pertinence des requêtes. Pour se faire, la firme américaine va s’appuyer sur l’IA et proposer des résultats plus complets. Par exemple, une personne qui recherche une race de chien aura également des informations sur la manière de s’en occuper.

à lire aussi