Grand Paris Express : première image des rames de métro et premier retard

Grand Paris Express : première image des rames de métro et premier retard

Le Grand Paris Express c’est un chantier hors norme qui concerne 8 départements et 12 millions de Franciliens. Au total, 200 kilomètres de voies automatiques vont être installés. L’objectif étant de transporter quotidiennement 2 millions de voyageurs. Pour ce faire, de nouvelles rames sont en cours d’élaboration et Alstom – qui a été choisi pour ce projet – a dévoilé les premières images et la ligne directrice de ce nouveau métro. 

L’idée est de mettre l’accent sur le confort et la modernité. L’éclairage a été repensé afin qu’il soit plus reposant, de même que l’aménagement intérieur. Chaque voiture dispose désormais de trois grandes portes d’accès pour faciliter les flux d’entrée et de sortie. Des prises USB sont prévues pour recharger les téléphones portables, la surface vitrée a été augmentée et la climatisation est bien prévue. Alstom prévoit de sortir les premières rames d’usines courant 2022 pour une première mise en service sur la ligne 15. Toutefois, l’ouverture du premier tronçon de la ligne devrait être impactée par les retards.

« Quelques mois de décalage » 

Initialement programmée pour fin 2024, la livraison du premier tronçon de la ligne 15 devrait finalement être effective au courant de l’été 2025, au mieux. Le creusement des parois a pris deux fois plus de temps que prévu rapporte La Société du Grand Paris (SGP) en charge du dossier dans les colonnes du Parisien. Des problèmes occasionnés par des chantiers menés simultanément sont également pointés par la SGP qui rappel que le nombre de machines spécifiques nécessaires est limité. Résultat, le chantier la ligne 5 Sud qui fera la jonction entre entre Boulogne et Noisy-Champs prend déjà du retard. Et la SGP de prévenir qu’il y aura quelques mois de décalage sur le calendrier initial.

Rappelons que chaque rame du Grand Paris Express pourra transporter jusqu’à 500 passagers (avec trois voitures) voire 1000 passagers (avec six voitures). La vitesse maximale sur le réseau sera de 110 km/h en mode automatique. Le coût du projet « Grand Paris Express » devrait lui dépasser les 35 milliards d’euros.

à lire aussi