Hertz déverrouille ses voitures de location par SMS

 » Avant, nos trois mots d’ordre étaient : ‘sécurité, accueil comptoir et prix’. Désormais, nous parions sur ‘proximité, convivialité et prix' ». Alexandre de Navailles, le directeur général de Hertz pour la France, affirme que le numérique modifie jusqu’à la stratégie de son entreprise de location de véhicule.

 

Une tablette tactile, une application dédiée, et un smartphone pour recevoir les SMS suffisent à louer un véhicule. Un dispositif pensé pour les courtes distances. (Crédit : ZDNet.fr)

Et cela se décline forcément côté produit. 24/7 est un système utilisé par Hertz sur 2 000 de ses véhicules proposés à la location en Europe, dans 8 pays. L’idée générale, c’est qu’une tablette, un smartphone et une application mobile puissent servir d’agence de location de bout en bout.  » Il s’agit de proposer à la clientèle d’échapper au comptoir de l’agence de location  » explique Alexandre de Navailles. De quoi séduire bon nombre de professionnels, mais aussi des particuliers à la recherche de simplicité.

Support dans la voiture

Le client réserve son véhicule avec l’application dédiée et utilise l’appareil photo de la tablette pour y enregistrer les photos de son permis de conduire et de ses documents d’identité. Une vidéo embarquée dans l’application lui présente ensuite comment réaliser l’état des lieux du véhicule. En cas de problème sur ce point, le client le signale sur l’interface dédiée installée dans la voiture et le support l’appelle directement pour l’orienter.

 

Une fois le code de déverrouillage reçu par le client, ce pavé tactile permet de rentrer dans la voiture. Aucune assistance n’est requise. (Crédit : ZDNet.fr)

Une fois le contrat de location numériquement signé, le client reçoit un code par SMS. Il compose ce code sur le clavier positionné sur le pare brise de la voiture. Cela enclenche le déverrouillage des portières. Un appui long sur le ‘0’ du pavé tactile verrouille le véhicule. Ce système, destiné aux locations courtes et de proximité permet également une certaine souplesse des horaires de location. Si la durée de location annoncée n’est pas respectée, une extension de la réservation est proposée par SMS au client, et les clients suivants qui comptent sur la disponibilité du véhicule sont aiguillés vers d’autres voitures.

Application Android ou iPhone

Hertz propose ce service aux clients d’Ikea qui veulent louer
un véhicule utilitaire pour transporter leurs achats. Ceux de
Costco en Grande Bretagne et de Leroy Merlin en Espagne peuvent aussi
bénéficier de ce service.  » Lufthansa est notre plus gros compte mutualisé dans le monde à utiliser ce système  » assure t-on chez Hertz. Depuis 3 ans, une application Android ou iPhone permet aux employés de la compagnie aérienne allemande de réserver et utiliser une flotte de 1 000 véhicules équipés de pavés tactiles.

Côté IT, Hertz a dans un premier temps utilisé les services d’une startup  » qui fournissait un service de bout en bout, avec le logiciel et le matériel et la brique CRM « . Rachetée en avril 2009, la structure emploie désormais en interne 15 ingénieurs.

Le service 24/7 est une réponse à la fleuraison de nouveaux services en ligne propulsés par de nouveaux acteurs présents uniquement sur le web. Un danger pour Hertz et les acteurs historiques de la location de véhicule ?  » Le secteur de la location de voiture, c’est un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros par an  » contextualise André Gallin, directeur de la communication et des franchises Hertz France.  » Et 200 000 voitures sont immatriculées par an, soit 10% du total des immatriculations ».

Forte concurrence sur le web

 » Nous ne notons pas de baisse d’activité du fait de l’arrivée des nouveaux services, mais une augmentation de l’activité générale  » note Alexandre de Navailles.  » En 2007, 8% des gens en age de conduire disaient avoir loué un véhicule au moins une fois dans l’année. On est aujourd’hui à 15%. Cela est du au fait que le marché de la location traditionnelle a continué à se développer, mais c’est aussi l’effet de ses nouvelles sociétés qui ont développé des activités nouvelles proches de la location de voiture « .

 

Une application mobile permet de trouver les agences qui proposent le service 24/7. A Paris, la concurrence du service Autolib’ est néanmoins sévère pour Hertz. (Crédit : Hertz)

Drivy, OuiCar, Wheeliz, Koolicar, Deways ; force est de constater que les initiatives se multiplient sur le web. Une nouvelle concurrence qui pousse les acteurs traditionnels de la location de véhicule à s’intéresser à ces offres de trajets de courte durée, et de proximité. En région parisienne, Hertz à d’ailleurs fort à faire avec la concurrence d’Autolib’. Un acteur majeur qui devrait être à termes doté de 1100 stations. Et ce alors que Hertz ne peut proposer ses véhicules que dans les agences et via des partenariats. Le modèle économique de la location de courte durée via le web est donc encore exploratoire conviennent les dirigeants de Hertz. Mais il est nécessaire de s’implanter sur ce secteur :  » Rapidement, 100% des réservations se feront sur le mobile  » avertit Alexandre de Navailles.

La transition numérique passe aussi pour Hertz par une stratégie de collaboration avec d’autres acteurs du secteur.  » Mais nous réfléchissons avec Frédéric Mazzella (BlaBlaCar) sur des projets communs, pour développer des activités ensemble  » mentionne le DG France de Hertz. Ucar propose déjà une initiative de ce type. Il en est persuadé :  » Ces nouveaux modes de déplacement, le passage de la propriété à l’usage, vont favoriser la location « .