HTC U12+ : la prise en main sous pression

HTC U12+ : la prise en main sous pression

HTC U12+

Non noté

Service minimum pour HTC cette année ? La firme revient à quelques encablures de l’été en annonçant son U12+, qui succède donc au U11+ de l’année dernière… et au U11 « tout court », du moins dans l’immédiat. HTC nous l’a dit : elle souhaite se concentrer sur un produit pour le moment. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en aura pas plus tard, mais le U12+ est le flagship de cette année. Tout simplement. 

 

Cela ressemble à un bouton, cela fonctionne comme un bouton, mais ce n’est pas un bouton. En effet, il n’y a pas de boutons physiques sur le nouveau HTC U12+. Les touches pour le volume et la mise en veille/marche sont en fait des retours d’effets haptiques. En se débarrassant de ces éléments physiques… et de la prise jack, le constructeur réduit les risques de casse d’une pièce et permet au smartphone d’afficher une étanchéité à l’eau et à la poussière IP68. 

Lorsque le téléphone est éteint, le bouton veille/marche fonctionne toujours. Et il consomme si peu d’énergie qu’il reste opérationnel même lorsque la batterie est vide. Comme pour l’iPhone 7 et 7 Plus, il sera intéressant de voir comment les utilisateurs s’adapteront à ce type d’interface. Ces boutons haptiques sont les principales différences entre l’U12 Plus et l’U11 de l’année dernière. Mais il y a aussi bien d’autres nouveautés qui font de ce nouveau flagship HTC une alternative aux smartphones Android du moment.

 

Des bords sensibles à la pression

Comme le U11 et le Google Pixel 2 (fabriqué par HTC), les bords droit et gauche du U12+ sont sensibles à la pression. Et ils peuvent désormais détecter différents niveaux de pression : long, court, prolongé. Chacun d’eux est personnalisable pour correspondre à une action particulière. On peut par exemple les configurer pour lancer une application, allumer la lampe de poche ou bien activer l’appareil photo et prendre un cliché. 

Mais les bords de le U12 Plus sont aussi sensibles au toucher. D’un « double tap », il est possible d’ouvrir un menu circulaire où l’on ajoutera les applications dont on a le plus souvent besoin. Idée sympathique quoi qu’en partie redondante avec sa page d’accueil. Elle risque de ne pas être beaucoup plus utilisée que le menu latéral des Galaxy S à bordures incurvées. Autre usage, on peut tapoter avec le pouce et l’index sur chaque coté pour réduire l’affichage afin de pouvoir utiliser l’écran d’une seule main. Le smartphone sait même détecter dans quelle main il se trouve et adapter l’écran réduit en conséquence. 

Effet Bokeh et quatre APN

Le nouveau smartphone est équipé de quatre capteurs photo : deux à l’avant et deux à l’arrière. Chaque paire peut prendre des portraits avec un effet bokeh qui ajoute un flou artistique à l’arrière-plan pour faire ressortir le sujet. On peut modifier le point de focus avant et après la photo et changer l’intensité du floutage. Le capteur principal propose 12 mpx avec des photosites de 1.4μm pixel et ouvre à f/1.75.

Le One M8 fut le premier téléphone à proposer un double APN arrière des années avant que cette tendance ne s’impose. Comme l’iPhone X et le Galaxy S9+, l’U12+ est équipé d’un zoom optique 2x. Signalons aussi la fonction Sonic Zoom qui, lorsque l’on utilise le zoom pendant que l’on filme, concentre les quatre microphones sur le sujet pour améliorer la qualité audio de l’enregistrement. Le smartphone film en HD et Ultra HD à 30 et 60 images/seconde. Il peut aussi filmer des ralentis en 1080p à 240 images/seconde. 

 

Processeur Snapdragon 845 et autres réjouissances

L’U12 Plus est équipé d’un écran Super LCD 6 de 6 pouces Quad HD (2880 x 1440 pixels) 18:9. HTC est parvenu à un affichage quasi borderless sans avoir à opter pour une encoche mais en déplaçant le lecteur d’empreintes digitales à l’arrière.

Le téléphone est animé par un SoC Snapdragon 845 avec 6 Go de mémoire vive et il est disponible avec 64 ou 128 Go de stockage. Le U12 est doté d’une plus grosse batterie que celle de le U11. Mais son écran étant plus grand, il sera intéressant de voir comment cela se traduit en termes d’autonomie.

 

Malgré la présence d’un dos en verre Gorilla Glass 3, le smartphone n’est pas compatible avec la charge sans fil. En revanche, il supporte la charge rapide Quick Charge 3.0. Il est fourni avec des écouteurs U Sonic, une coque transparente qui permet d’actionner les bords par pression et un chargeur rapide Quick Charge 2.0 (un adaptateur Quick Charge 3.0 est vendu en option).

Le U12+ est disponible en trois couleurs : rouge flamme, noir céramique et bleu translucide assez sympathique qui laisse entrevoir ses entrailles. Il arrivera en France mi-juin au prix de 799 euros, un peu moins cher qu’à l’accoutumée et 100 euros de moins qu’un Galaxy S9+ à sa sortie, mais ce dernier à sensiblement baissé de prix. Reste que le produit est séduisant, malgré tout on ne peut s’empêcher de penser qu’HTC nous propose ici un smartphone de transition, en attendant un véritable changement l’année prochaine. 

à lire aussi