Hyperconvergence : pourquoi un tel succès ? pour quels usages ?

Au tournant des années 2010 sont apparus les systèmes très intégrés ou hyper-intégrés. Ils étaient encore “multi-constructeurs” mais pas toujours.

Ainsi, IBM a été un des pionniers avec son offre PureSystem (reprise aujourd’hui par Lenovo).
« Les PureSystems étaient les prémices de l’hyper-convergence », observe Laurent Vanel, CTO IBM Systems chez IBM France. Il s’agissait effectivement d’une offre intégrée, “tout en un”, concentrée sur un rack standard. « Certes, le stockage était encore séparé du serveur. Mais l’exploitation du système était déjà nettement simplifiée, et commune à tous les systèmes avec processeurs Power ou Intel ». A noter, au passage, qu’IBM a conservé à son catalogue les solutions applicatives PureData et PureApplications (en mode PaaS) et a ajouté en 2017 une offre Nutanix pré-intégrée sur base Intel, ou, plus puissante, sur processeurs IBM Power.

L’enjeu est de taille pour les fournisseurs informatiques :  il s’agit de rester ou de devenir la principale source d’approvisionnement en solutions et services afin de répondre à l’ensemble des besoins informatiques des entreprises.

De la convergence à l’hyperconvergence

IDC considère qu’il existe trois segments de « converged systems », un marché qui a pesé 12,5 milliards $ en 2017 :

– Les systèmes de référence certifiés avec infrastructure intégrée ( ou « architectures de référence ») 
Ils intègrent le “hardware” serveur, des systèmes de stockage sur disque, des équipements réseau et des logiciels d’exploitation – le tout étant certifié pour le fournisseur. 
Ici, l’intégration ou la « convergence » se fait dans une même baie ou un même rack : on connecte serveurs, unités de stockage (NAS ou SAN), via des commutateurs Ethernet en iSCSI ou ou Fibre Channel – bref, une architecture IT « classique ».

Les trois leaders du domaine en parts de marché sont : 
> Dell-EMC (42,9 % , avec notamment l’offre vBlock de VCE, ou encore VSPEX d’EMC et Actives Systems de Dell),
> NetApp/Cisco (33%, avec l’offre FlexPod
> HPE (16,9%, avec l’offre Converged System)