IBM ajoute à son cloud VMware Horizon Air et SugarCRM

Pat Gelsinger, CEO de VMware, présente l'extension du partenariat avec IBM autour d'Horizon Air, conjointement avec Robert LeBlanc, vice-président senior, responsable d'IBM Cloud. (agrandir l'image)

Pat Gelsinger, CEO de VMware, présente l’extension du partenariat avec IBM autour d’Horizon Air, conjointement avec Robert LeBlanc, vice-président senior, responsable d’IBM Cloud. (agrandir l’image)

Prolongeant le partenariat dans le cloud hybride annoncé avec VMware en février dernier, IBM annonce la prochaine disponibilité de la solution de poste de travail virtuel Horizon Air dans son cloud. Parallèlement, il étend son accord avec SugarCRM et diversifie les possibilités de déploiement de l’application de CRM dans son cloud : sur serveurs bare metal, clouds dédiés ou en cloud privé sur OpenStack.

VMware met dans le cloud d’IBM sa solution de postes de travail virtuels Horizon Air. Celle-ci permet à une entreprise de fournir à ses utilisateurs mobiles un accès sécurisé dans le cloud à ses applications sous Windows, à partir de n’importe quel terminal, quel que soit le lieu et le moment. L’offre sera disponible à partir du troisième trimestre et les deux fournisseurs vont commercialiser conjointement ce portefeuille de services hébergés au niveau mondial sur la base d’un abonnement mensuel flexible. L’offre Horizon Air, acquise par VMware avec le rachat de Desktone en 2013, était jusqu’à présent disponible sur son propre cloud public, vCloud Air.

Cette annonce prolonge le partenariat sur le cloud hybride annoncé en février sur la conférence Interconnect d’IBM. Ce dernier avait alors expliqué qu’une offre cloud conjointement élaborée avec VMware allait permettre aux clients de provisionner automatiquement sur son cloud les environnements SDDC préconfigurés des datacenters on premise combinant les solutions vSphere, NSX et Virtual SAN du spécialiste de la virtualisation. Cet accord sur les offres SDDC et maintenant sur Horizon Air représente une nouvelle étape dans une collaboration qui dure depuis 14 ans entre les deux acteurs IT, rappelle Pat Gelsinger, CEO de VMware, dans une vidéo.

L’application SugarCRM sur serveurs bare metal dans le cloud d’IBM 

Dans le même temps, IBM a annoncé qu’il étendait également son partenariat avec SugarCRM, éditeur de logiciels de gestion de la relation client. L’offre de ce dernier peut maintenant être déployée de plusieurs façons, à travers des serveurs bare metal dans le cloud, sur des clouds dédiés, ou dans des environnements de cloud privés derrière le firewall installé par les entreprises. Au niveau mondial, le réseau de clouds opéré par IBM totalise 46 datacenters. « La stratégie IT ne devrait pas être l’otage de fournisseurs proposant comme seule option une configuration cloud multi-tenant propriétaire », argumente Clint Oram, co-fondateur et CTO de SugarCRM, dans un communiqué, en estimant que les entreprises doivent avoir le choix du déploiement. L’un des partenaires de SugarCRM, Highland Solutions basé à Chicago, propose déjà l’application de CRM Sugar sur le cloud d’IBM pour plusieurs grands clients. 

Les entreprises décidant de déployer leur application sur des serveurs bare metal peuvent choisir précisément le pays, la ville et même le numéro de série de leurs serveurs, ce qui leur permet de disposer d’une granularité sur le contrôle de leur déploiement cloud. Cette option les libère aussi des éventuelles lenteurs de l’hyperviseur sur serveurs virtuels ou de voisins de datacenteurs pouvant s’avérer gênants, avance de son côté IBM. Dans le cas de clouds privés, les clients peuvent opter pour l’environnement OpenStack d’IBM qui peut être mis en place pour des services dédiés sur les 46 datacenters.

Go to Source