IBM propulse ses mainframes Linux dans le monde du Big Data

IBM améliore sa gamme de machines LinuxOne, des mainframes Linux qui permettent à la firme de capitaliser sur le succès de ses mainframes, tout en proposant des tarifs plus abordables. Des équipements à mi-chemin entre les serveurs classiques et les supercalculateurs.

Présentées pendant l’été 2015 (voir l’article « IBM et Ubuntu livrent des mainframes 100% Linux »), ces machines connaissent leur première mise à jour, avec des performances en hausse, que ce soit pour le haut de gamme Emperor ou l’entrée de gamme Rockhopper. Nous n’en saurons guère plus à ce sujet.

IBM a également optimisé les technologies Cloudant (base de données NoSQL) et StrongLoop (framework Node.js) pour ses LinuxOne et adapté le langage de programmation Go à ses machines.

Cloud et Big Data

Autre annonce, un travail de fond à été réalisé avec SUSE autour de l’offre OpenStack. Les outils de SUSE permettront maintenant de gérer des Clouds privés, publics ou hybrides sur base LinuxOne. Rappelons que les OS Red Hat et Ubuntu sont aussi accessibles sur les mainframes Linux d’IBM.

La grosse annonce LinuxOne est attendue pour mars. Ce sera l’IBM Open Platform (IOP), une solution qui sera proposée gratuitement par Big Blue à ses clients. IOP s’appuie sur des produits Open Source comme Hadoop, Spark et HBase pour aborder le très stratégique secteur de l’analytique Big Data.

À lire aussi :
IBM livre des serveurs Power + Linux tueurs de Xeon
Résultats : IBM patine en 2015. La faute au dollar et au hardware
Le PaaS IBM Bluemix envahit la Chine… avec l’aide de 21Vianet

Crédit photo : © IBM